Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Manif pour tous mobilise dimanche à Bordeaux contre la GPA

-
Par France Bleu Gironde

Bordeaux et Paris seront dimanche les deux seules villes de France où les partisans de la Manif pour tous défileront contre la gestation pour autrui. Si le mouvement est si actif en Gironde, c'est parce que les catholiques intégristes y sont nombreux, selon ses détracteurs.

Lors de la manif pour tous à Bordeaux, en février 2013
Lors de la manif pour tous à Bordeaux, en février 2013 © Radio France

Les partisans de la Manif pour tous vont à nouveau battre le pavé ce dimanche. Après la mobilisation de l'an dernier contre le mariage homosexuel, le principal mot d'ordre cette fois, concerne la Gestation pour autrui. Même si la GPA reste illégale en France, la Manif pour tous estime que la circulaire Taubira de janvier 2013, qui vise à faciliter la régularisation de la situation des enfants nés à l'étranger de mères porteuses, contourne cette interdiction. "L'enfant n'est pas à acheter ou à vendre, ni en France ni ailleurs", disent ces opposants qui veulent  à nouvelle fois "défendre la famille et l'enfant".

Bordeaux place forte de la Manif pour Tous ?

Bordeaux est-elle la seule ville - hors Paris - où la Manif pour tous organise un défilé ce dimanche. Pour les associations féministes, ou de défense des droits des homosexuels, ça ne fait guère de doute : il faut voir derrière cette manifestation bordelaise la présence des catholiques traditionalistes, voire intégristes comme ceux implantés à l'Eglise St Eloi, ou même des groupsucules d'extrême-droite comme le Bloc Identitaire. 

"Ce sont eux qui font jouer leurs réseaux pour continuer à mobiliser sur le sujet".

Les organisateurs de la Manif pour tous réfutent ces arguments.

"Nous n'avons rien à voir avec ces mouvements".

Si Bordeaux a été choisi, c'est principalement pour des raisons géographiques. Il s'agissait d'organiser un rassemblement dans une grande ville éloignée de Paris, pour ceux qui n'ont pas les moyens d'aller défiler dans la capitale. Les manifestants devraient d'ailleurs venir de tout le grand sud-ouest .

Pas de contre-manif officielle

A l'heure où le cortège s'élancera dimanche en début d'après-midi de la place des Quinconces, il n'y aura pas de contre-manifestation officielle. Pas question de se faire dicter notre calendrier, disent pele-mêle le Planning Familial, Le collectif Lesbien, Gay, Bi et Trans ou Osez le Féminisme, qui préfèrent combattre ces idées en organisant des débats de fond toute l'année sur le terrain. Un appel a malgré tout été lancé sur Facebook par un groupe d'internautes pour un rassemblement à 14h place de la Victoire.

"Un combat très idéologique et très artificiel" selon Laurence Rossignol

Choix de la station

À venir dansDanssecondess