Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

La manifestation nationale des gilets jaunes à Toulouse sous tension

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

La ville de Toulouse avait été désignée comme la "capitale nationale" des gilets jaunes pour l'acte 48. Des échauffourées ont éclaté dès le début d'après-midi. Les forces de l'ordre ont noyé le centre-ville sous un nuage de lacrymogène. Selon la préfecture, 26 personnes ont été interpellées.

La rue Alsace-Lorraine s'est retrouvée noyée en milieu d'après-midi sous un nuage de lacrymogène
La rue Alsace-Lorraine s'est retrouvée noyée en milieu d'après-midi sous un nuage de lacrymogène © Radio France - Théo Caubel

Toulouse, France

La manifestation des gilets jaunes à Toulouse pour l'acte 48 aura été de courte durée. Dès le début de l'après-midi, le cortège a été divisé par les forces de l'ordre qui ont multiplié les tirs de gaz lacrymogène.

Les principaux sites du centre-ville comme la place Esquirol, la rue Alsace-Lorraine ou l'esplanade François Mitterrand (Jean Jaurès) se sont retrouvés sous un épais nuage blanc. 

Toulouse capitale des gilets jaunes ce samedi

Les transports en commun ont été fortement perturbés. La ligne A du métro a été stoppée une trentaine de minutes en milieu d'après-midi. 

La ville rose avait été désignée comme la "capitale nationale" du mouvement pour ce samedi. Plusieurs milliers de personnes avaient répondu à l'appel. Des figures des gilets jaunes comme Maxime Nicolle (Fly Rider) étaient là.

Selon la préfecture de Haute-Garonne, 26 personnes ont été interpellées. Il y aurait 8 blessés légers, 4 chez les forces de l'ordre et 2 chez les manifestants. 

Choix de la station

France Bleu