Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Ajaccio, la maraude de la Croix-Rouge maillon essentiel de la solidarité

-
Par , France Bleu RCFM

La Croix-Rouge de Corse-du-Sud bénéficie depuis septembre dernier de trois postes de travailleurs sociaux afin de pérenniser son action en direction des plus démunis. Elle assure au minimum cinq maraudes par semaine dans les rues d’Ajaccio.

Cinq soirs par semaine la maraude vient en aide aux plus démunis à Ajaccio
Cinq soirs par semaine la maraude vient en aide aux plus démunis à Ajaccio © Radio France - Marion Galland

Ajaccio, France

Sylvain Mathieu, le délégué interministériel à l'hébergement et à l'accès au logement était en Corse dimanche et lundi. Il a participé, aux côtés de la Préfète de région, à une maraude de la Croix-Rouge. Chaque année, l’État investit près de deux milliards d'euros dans l'hébergement et la Croix-Rouge a bénéficié en septembre dernier de trois postes de travailleurs sociaux afin de pérenniser son action en direction des plus démunis, comme l'Etat s'y était engagé. 

Reportage avec la maraude de la Croix-Rouge à Ajaccio

Créer du lien social

Au minimum cinq soirs par semaine les bénévoles et les travailleurs sociaux vont à la rencontre des sans-abri pour leur apporter de la nourriture, dont une partie est donnée par les boulangeries. Mais les bénéficiaires ne viennent pas uniquement pour manger. « L’objectif c’est évidemment d’apporter du réconfort physique », explique Pierre, bénévole depuis un an, « mais aussi de les écouter et d’essayer de les orienter vers des structures qui peuvent leur correspondre. C’est avant tout créer du lien »

"L’objectif c’est évidemment d’apporter du réconfort physique mais aussi de créer du lien social", Pierre, bénévole.

« Un jour, un SDF m’a dit quand vous arrivez vous êtes les seuls à qui je parle, pour les autres on est transparents ». 

Youssef, 25 ans, dort dans la rue, pourtant il travaille mais son salaire de sept cents euros par mois ne lui permet pas de se payer un toit. C’est un habitué de la maraude, il vient chaque soir chercher à manger, pour lui mais aussi pour d’autres, qui parfois n’ont pas le courage de se déplacer. « Ils nous apportent du soutien, il nous aident moralement. Pour se lever le matin, aller travailler ça nous encourage. Si on ne mange pas la veille ou qu’on n’a pas de quoi se couvrir, qu'on dort dans le froid, le lendemain on ne peut pas se lever pour aller au boulot ». Avec le temps le jeune homme a tissé des liens avec les bénévoles. « Heureusement qu’ils sont là, ils nous donnent un peu de force et du courage pour survivre ». 

"L'objectif c'est d'apporter du réconfort", Pierre, bénévole à la Croix-Rouge de Corse-du-Sud depuis un an. - Aucun(e)
"L'objectif c'est d'apporter du réconfort", Pierre, bénévole à la Croix-Rouge de Corse-du-Sud depuis un an. - Préfecture de Corse

Appel aux bénévoles

Avec ces trois nouveaux postes de travailleurs sociaux, la maraude se professionnalise, mais les bénévoles restent au cœur de l’action de la Croix-Rouge. L’organisme rappelle d’ailleurs qu’il recrute en permanence des bénévoles et que pour tout signalement d’une personne en difficulté un seul numéro à appeler, le 115.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu