Société

La marche de soutien aux policiers a mobilisé en Berry

Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry mercredi 26 octobre 2016 à 19:28

Environ 200 personnes étaient mobilisées à Châteauroux et 150 à Bourges
Environ 200 personnes étaient mobilisées à Châteauroux et 150 à Bourges © Radio France - Gaëlle Fontenit

Près de 200 personnes ont défilé à Châteauroux. Le cortège a réuni 150 personnes à Bourges. Aux côtés des policiers, des élus et de nombreux citoyens ont manifesté leur soutien.

Brassards orange accrochés, les policiers étaient nombreux devant le commissariat de Châteauroux ce mercredi midi, a avoir répondu à l'appel national lancé par le syndicat Unité-SGP-FO. Il s'agit précise le syndicat, d'une marche neutre, a-syndicale.

Tous sont venus dire leur ras-le-bol et leur fatigue. Jérôme Retaillaud, secrétaire départemental adjoint du syndicat Alliance raconte " On nous écoute mais on nous entend pas. La coupe est pleine. Par exemple, en matière de sous effectif : nous étions 220 en 2003, on est 160 aujourd'hui et on a les mêmes missions".

Jérôme Retaillaud, policier à Châteauroux

Solidaires, des pompiers, des membres du SAMU et des personnels pénitentiaires sont venus soutenir les policiers. Jean-Baptiste, sapeur pompier à Châteauroux, témoigne "Dans certains quartiers, on a pour consigne d'y aller avec l'appui de la police. Mais le fait qu'il manque de moyens nous oblige à attendre. On se retrouve souvent seuls en intervention, sans soutien des forces de l'ordre et parfois, c'est compliqué".

De nombreux citoyens sont venus par solidarité - Radio France
De nombreux citoyens sont venus par solidarité © Radio France - Gaëlle Fontenit

Même constat pour Pascal Sabourault, délégué régional FO pénitentiaire : " C'est ce qu'on subit tous les jours. Si on nous mettait les moyens, aussi bien pour les policiers, les pompiers ou l'administration pénitentiaire, l'Etat marcherait mieux".

Dans le cortège, de nombreux citoyens sont venus dire leur soutien aux forces de police : "Ils sont usés, fatigués. Ils ont un métier très difficile et leur vie de famille en prend un coup" insiste Michel, ancien policier en retraite.

Des citoyens solidaires des policiers à Châteauroux

Tous toutefois reconnaissent que la situation en Berry n'est pas aussi tendue que dans certains départements, mais ils craignent une escalade. "On est plus préservé, c'est vrai. Mais il y a des quartiers compliqué. Vu que la violence monte à l'échelle nationale, on n'est pas à l'abris de prendre un jour un cocktail molotov sur une voiture à Châteauroux".

Un policier manifestant à Châteauroux - Radio France
Un policier manifestant à Châteauroux © Radio France - Gaëlle Fontenit

Parmi les manifestants, plusieurs policiers non syndiqués ont dit leur colère de voir les syndicats en tête de cortège. Ils expliquent ne pas se reconnaître dans cette représentation et craindre une récupération du mouvement.

Une délégation a été reçue par le préfet de l'Indre, Seymour Morsy.

Dans le Cher, 100 à 150 manifestants se sont retrouvés pour une marche neutre entre le commissariat de Bourges et la préfecture.

Partager sur :