Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La mare aux grenouilles de Grignols en Dordogne va être rebouchée

-
Par , France Bleu Périgord

Cette fois, c'est bien terminé. La mare aux grenouilles de Grignols en Dordogne va être rebouchée. Le couple Pécheras a été condamné à une astreinte financière s'ils ne rebouchent pas la mare aux grenouilles qui dérange les voisins. La fin d'une bataille judiciaire qui aura duré plus de 9 ans.

Les époux Pécheras devant leur mare, ce jeudi 10 décembre
Les époux Pécheras devant leur mare, ce jeudi 10 décembre © Radio France - Thibault Delmarle

C'est la fin amère de neuf ans de combat pour les époux Pécheras. Annie et Michel, habitants de Grignols au sud-ouest de Périgueux, ont commencé à faire reboucher leur mare aux grenouilles. Depuis toutes ces années, ils sont en procédure judiciaire contre leur voisin, qui ne supporte pas le bruit des grenouilles dans la mare attenante à leur maison. 

Après moult rebondissements, le 17 décembre 2019, la cour d'appel de Bordeaux avait confirmé que la mare devait être rebouchée, et les grenouilles déplacées. La Sepanso, association de protection de l'environnement s'était pourvue en cassation. La cour se prononcera rapidement. Mais en attendant, les voisins des Pécheras ont saisi le tribunal de Périgueux pour faire exécuter le jugement de la cour d'appel. 

90 jours pour reboucher la mare

Et ils ont été entendus. Les Pécheras ont désormais 90 jours, à compter du 7 décembre, pour vider la mare. Sinon, ils écoperont de 150 euros d'astreinte par jour. Les Pécheras doivent aussi payer 9.000 euros au titre de l'astreinte provisoire et 1000 euros de remboursement de frais de justice. Soit près de 10.000 euros à débourser. Intenable pour eux. 

Ce jeudi matin, un patron d'entreprise est donc déjà venu pour commencer à reboucher. Entre le premier et le 15 janvier, ils pêcheront les dernières espèces de grenouilles. "On a tout fait pour essayer de sauver" la mare explique ce jeudi Michel Pécheras, amère. 

Pourtant l'histoire n'est peut-être pas terminée. Car ce jeudi, la cour de cassation  a annoncé qu'elle examinerait désormais très rapidement la tierce opposition déposée par la Sepanso. Si elle donne raison à l'association, elle pourrait obliger les voisins, théoriquement, à financer la reconstruction de la mare pour destruction d'espèces protégées. Bref, rien n'est vraiment terminé à Grignols. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess