Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La Mayenne, deuxième département le plus meurtri par la Grande Guerre, s'apprête à commémorer l'armistice

lundi 5 novembre 2018 à 12:35 Par Charlotte Coutard, France Bleu Mayenne

De nombreuses manifestations sont prévues ce week-end en Mayenne, pour commémorer l'armistice, le centenaire de la fin de la première guerre mondiale.

Frédéric Veaux, le Préfet de la Mayenne, a présenté les manifestations prévues dans le département, pour les célébrations de l'armistice.
Frédéric Veaux, le Préfet de la Mayenne, a présenté les manifestations prévues dans le département, pour les célébrations de l'armistice. © Radio France - Charlotte Coutard

Laval, France

La Mayenne s'apprête à célébrer le centenaire de l'armistice, la fin de la première guerre mondiale. En Mayenne, une centaine de manifestations dans 44 lieux différents ont été référencés sur le site internet de France Bleu Mayenne. Une belle mobilisation, pour un devoir de mémoire, car la Mayenne a payé un lourd tribut dans la Grande Guerre, rappelle Frédéric Veaux, le préfet de la Mayenne.

Pourquoi est-ce important de commémorer l'armistice en Mayenne ?

Frédéric Veaux : Au regard de la population du département, la Mayenne est le deuxième département, après la Lozère, qui a le plus souffert du premier conflit mondial. J'ai eu l'occasion de me rendre à Saint-Germain-d'Anxure, où 40% de la population des hommes de 20 à 40 ans avaient disparu au cours de ce conflit. On voit à quel point les conséquences ont été terribles pour les communes de la Mayenne. 

"Cette exigence de paix doit nous animer tous les jours".

Il est indispensable, à l'occasion de ce centenaire, de célébrer cet anniversaire triste et joyeux en même temps, triste parce que les pertes ont été terribles, mais joyeux parce que l'armistice célèbre la paix enfin retrouvée. La paix, ce bien précieux, et donc il nous faut organiser le maximum de manifestations dans le département, pour contribuer à ce devoir de mémoire nécessaire, mais aussi transmettre aux jeunes générations ce désir, cette exigence de paix qui doit nous animer tous les jours.

"La paix, ce bien précieux" pour Frédéric Veaux, le préfet de la Mayenne.

Les enfants particulièrement seront impliqués pour célébrer l'armistice ?

Grâce à l'Éducation Nationale, grâce aux élus, aux maires, les élèves des écoles primaires, des collèges, des lycées, sont associés à ces manifestations, au travers de témoignages, de pièces de théâtre, d'expositions. J'ai eu l'occasion d'aller à Renazé, j'ai assisté à une pièce de théâtre qui a été montée par des jeunes, une pièce de théâtre tout à fait remarquable. J'invite tout le monde à communiquer sur les manifestations organisées, pour que chacun puisse constater le travail qui a été réalisé.

"Pour que chacun puisse communier dans un sentiment d'unité nationale"

Il y aura un moment fort le 11 Novembre, toutes les cloches vont sonner en même temps ?

Dans toute la Mayenne et dans tout le pays. L'objectif est d'envoyer un signal fort, partagé par toute la population, comme ce fut le cas le 11 Novembre 1918. Donc le 11 Novembre 2018, à 11 heures, pendant 11 minutes, toutes les cloches de la Mayenne vont sonner, pour que chacun se rappelle à ce moment-là le passé, l'Histoire de notre pays, et puisse communier dans un sentiment d'unité nationale nécessaire et singulier en ce 11 Novembre 2018.