Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme attribuée à 237 nouvelles personnes

Une nouvelle promotion de la Médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme a été publiée ce dimanche 7 mars au Journal officel. 237 personnes, touchées dans 66 attentats différents, survenus depuis 1974 en France et à l'étranger, en font partie.

Des fleurs déposées après les attentats de novembre 2015 à Paris.
Des fleurs déposées après les attentats de novembre 2015 à Paris. © Maxppp - IP3 PRESS

La France remet à 237 victimes d'attentats la Médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme pour leur "rendre hommage" et saluer "leur résilience". Cette nouvelle promotion a été publiée ce dimanche 7 mars au Journal officiel. "La Médaille nationale de reconnaissance est un symbole de solidarité et contribue à la cohésion nationale", indique la Grande chancellerie de la Légion d'honneur dans un communiqué. Elle a été créée le 12 juillet 2016 et a été attribuée, au total, à 458 personnes tuées, blessées ou séquestrés lors d'actes terroristes commis en France ou à l'étranger (contre les intérêts de la République française). 

Les 237 personnes décorées dans cette cinquième promotion sont des civils et des militaires, Français et étrangers. Ces victimes ont été touchées dans 66 attentats différents, survenus en France et à l'étranger. Il s'agit d'attaques qui ont eu lieu entre 1974 - attentat du drugstore Publicis - et 2019 - attaque à la préfecture de police de Paris. 

Des victimes civiles et militaires, tuées ou blessées lors d'actes terroristes

Dans cette promotion, il y a notamment deux victimes des attentats de janvier 2015, 29 personnes touchées lors des attentats de novembre 2015 à Paris et Saint-Denis, 27 victimes des attentats du 14 juillet 2016 à Nice, 10 de l'attentat de Trèbes du 23 mars 2018, six de celui de Strasbourg le 11 décembre 2018 ou encore une victime d'une attaque au Havre le 20 juin 2019.

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Il y a également "64 militaires dont 32 ont été tués ou blessés dans l’attentat du Drakkar à Beyrouth en 1983, et certains touchés lors d’attentats survenus en Corse entre 1995 et 2013", souligne le communiqué. "Par ailleurs, 19 policiers figurent dans cette promotion, victimes notamment des attentats parisiens de 2015 et de 2019 à la préfecture de police."

Illustration de la Médaille.
Illustration de la Médaille. - Communiqué de la Grande chancellerie de la Légion d'honneur

Cette promotion rend aussi hommage à 27 victimes étrangères, issues de 12 nationalités différentes (Allemagne, Bolivie, Congo, Espagne, Italie, Maroc, République centrafricaine, Royaume-Uni, Russie, Sénégal, Tchad, Tunisie). "Treize d’entre elles sont décédées en 1989 dans l’explosion du vol DC10 de l’UTA au-dessus du désert du Ténéré (Niger)." Par ailleurs, 87 des 237 personnes décorées sont des victimes d’attentats commis à l’étranger, "dont huit touchés à Madrid (17 août 2017) et sept dans l’attentat de Kangaba (Mali, 18 juin 2017)"

Sur les 237 personnes qui composent cette promotion, 55 personnes sont décédées et 182 ont été blessées psychologiquement et/ou physiquement. "Les victimes ont aujourd’hui entre 5 et 90 ans, 34 d’entre elles étaient mineures au moment des faits." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess