Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Métropole lilloise expérimente un habitat accompagné pour les seniors

-
Par , France Bleu Nord
Nord, France

La Métropole européenne de Lille et ses 24 partenaires ont signé ce mercredi une convention d'expérimentation baptisée "Octave". Le projet ? Un habitat accompagné pour les seniors, étape entre le maintien à domicile et l'entrée en EHPAD.

La Métropole européenne de Lille et ses partenaires ont signé une convention d'expérimentation autour de ce projet "Octave"
La Métropole européenne de Lille et ses partenaires ont signé une convention d'expérimentation autour de ce projet "Octave" © Radio France - Marie Rouarch

Le "bien vieillir", c'est un des défis de notre société vieillissante. Ainsi, rien que dans la Métropole européenne de Lille (MEL), 150 000 personnes ont plus de 65 ans. Ce chiffre devrait doubler en 15 ans. La MEL lance donc une expérimentation autour d'une nouvelle forme d'habitat pour les plus de 65 ans, entre le maintien à domicile et l'entrée en EHPAD : le domicile accompagné.

Ce projet se concrétise en partenariat avec six bailleurs sociaux, la CARSAT - caisse de retraite - et les collectivités locales. La MEL et ses 24 partenaires ont signé une convention d'expérimentation de ce projet baptisé "Octave". Le nom n'a évidemment pas été choisi au hasard : il s'agit de séries de huit logements dans chacune des neuf opérations immobilières concernées, dans la métropole.

Neuf "octaves" dans la métropole d'ici 2018

Six habitats "octaves" seront livrés en 2017 à Tourcoing, Villeneuve d'Ascq, Santes, Lille, Roubaix et Lambersart. Deux autres, à Comines et Lille, en 2018. A Illies, en revanche, une "octave" accueille déjà 12 locataires, depuis décembre dernier.

Ces logements ont plusieurs caractéristiques : ce sont d'abord des logements sociaux, à loyer modéré et donc accessibles aux retraités aux faibles revenus. Ce sont aussi des logements adaptés, des T2 bis. "Les architectes ont reçu un cahier des charges précis qui comprend par exemple des volets motorisés, une douche à l'italienne équipée de barres d'appui ou encore des voyants lumineux sur les interrupteurs", décrit Carole Douzou, coordinatrice du projet Octave. Mais surtout, ce sont des logements autonomes. "Il ne s'agit en aucun cas de prise en charge de la dépendance", explique-t-elle. Pas de médicalisation, ni d'assistance 24 heures sur 24.

Autonomes donc mais accompagnés. C'est là que Carole Douzou entre en jeu en tant que conseillère-référente : elle rencontre chaque locataire toutes les trois semaines, elle est leur interlocutrice pour régler un chauffage si besoin, pour leurs démarches administratives, pour solliciter une aide à domicile ou la livraison des repas quand c'est nécessaire. "Je suis une sorte de point d'ancrage, affirme la conseillère, les locataires peuvent se dire 'je ne suis pas seul, si j'ai une difficulté, je sais à qui m'adresser'". Enfin ce sont des logements ouverts sur la ville, intégrés : avec par exemple la mise en place, via cette conseillère, d'actions de prévention du vieillissement, gym douce, ateliers mémoire, en partenariat avec les villes qui accueillent ces octaves.

Lutter contre l'isolement des personnes âgées

Autre axe essentiel de ces logements adaptés : le développement du relationnel au sein des octaves et avec le reste de la commune où ces logements sont installés. "L'idée, déclare Carole Douzou, c'est de susciter des réactions du type : 'tiens les volets de ma voisine sont fermés, d'habitude à cette heure-ci, ils sont ouverts, je vais aller sonner, voir si tout va bien'. C'est vraiment le but d'un échange, d'une bienveillance mutuelle, d'une solidarité pour faire en sorte que la personne vieillisse bien chez elle, dans son autonomie et avec le soutien de ses voisins qui peuvent parfois pallier certains manquements liés à l'âge". De quoi rassurer, sécuriser les proches, également, qui ne vivent pas forcément tout près.

Ces logements sociaux font l'objet de procédures de demande identiques à celles liés aux logements sociaux traditionnels. L'expérimentation "Octave" fera l'objet d'une évaluation permanente et d'ajustements lorsqu'ils seront nécessaires. Un premier bilan pourrait être réalisé l'an prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess