Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un passionné d'histoire crie au scandale après l'implantation d'éoliennes sur le champ de la bataille de Cambrai

-
Par , France Bleu Nord

L'implantation de 7 éoliennes à Ribécourt la Tour de nouveau pointée du doigt, après les habitants c'est un passionné d'histoire qui dénonce l'absence de fouilles archéologiques sur ce site de la Grande Guerre.

Eoliennes, photo d'illustration
Eoliennes, photo d'illustration © Maxppp - Matthieu Botte

Après la fronde des habitants qui ont réussi à réduire de presque moitié le nombre d'éoliennes qui sont passé de 13 à 7, ce sont des raisons historiques qui sont mises en avant car les éoliennes poussent en plein milieu du champ de  la bataille de Cambrai pendant la grande guerre.  

"Un saccage historique"    pour Philippe Gorczynski, le président de l'association du tank de Flesquières qui a écrit au président de la région et du département. Régulièrement au bord des champs qui longent le chantier, ce passionné découvre des vestiges de 14-18, des bidons de soldats, de l'artisanat des poilus ou encore des morceaux de tanks qui partent ensuite à la ferraille.

Pour lui les services archéologiques régionaux auraient du prescrire des fouilles préventives 

On fait disparaitre des traces centenaires on demandait pas à garder le moindre piquet de tranchée, mais il fallait au moins les photographier, répertorier, c'est important, c'est l'histoire de la France, du Canada, des Britanniques. 

La DRAC  qui gère les services archéologiques régionaux, se borne à expliquer qu'il n'y a plus de fouille dans le Nord et le Pas de Calais depuis 2002 sur des chantiers d'éoliennes car l'impact dans le sol est faible.

Boralex l'entreprise qui pilote le chantier assure qu'elle n'a rien trouvé d'intéressant dans le sol que des munitions ou des engins explosifs et qu'elle a donc respecté le devoir de mémoire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu