Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Mère Germaine rouvre ses portes à Chateauneuf-du-Pape, une institution gastronomique

-
Par , France Bleu Vaucluse

Changement de style, de carte et de chefs au restaurant la Mère Germaine, à Chateauneuf-du-Pape. L'institution gastronomique, prisée des artistes, rouvre ses portes après huit mois de fermeture. Une réouverture en pleine crise sanitaire et économique qui n'inquiètent pas les nouveaux cuisiniers.

Agathe Richou et Camille Lacome, la cheffe pâtissière et le chef cuisinier
Agathe Richou et Camille Lacome, la cheffe pâtissière et le chef cuisinier © Radio France - Camille Labrousse

C'est une institution culinaire qui rouvre ses portes ce midi. Le restaurant la Mère Germaine, à Chateauneuf-du Pape fait peau neuve après huit mois de fermeture.  Le cadre, le style et la carte ont été entièrement remaniés. Derrière les fourneaux, deux jeunes chefs venus de grandes tables parisiennes, recrutés par la nouvelle propriétaire de l'établissement. Ouvrir un restaurant gastronomique en ce moment, alors que l'épidémie reprend et que les finances des Français sont dans le rouge, est un défi ambitieux. Mais le couple de chefs est confiant et vise même l'étoile au guide Michelin dans les prochaines années.   

Des produits du coin 

Dès ce mardi midi, on pourra entre autre déguster un agneau de 7 heures, avec son aubergine du Japon laquée à la sauce soja, préparés par le chef cuisiner, Camille Lacome. La cheffe pâtissière Agathe Richou conseille elle son dessert aux abricots rôtis au thym-sorbet à l'orgeat. Voilà dix jours que le couple est en cuisine pour des services à blanc avant le vrai coup de feu. "Il y a toujours un peu d'inquiétude mais c'est surtout de l'impatience. Il y a du stress mais du bon stress, c'est de l'adrénaline", racontent-ils 

Arrivés en Provence juste avant le confinement, la crise a un peu retardé leur entrée en cuisine. C'est donc chez eux qu'ils ont pratiqué. "Matin, midi et soir, tous les jours, raconte Agathe. On en a profité pour faire des tests dans la cuisine, même si ça n'était pas l'idéal. Le frigo a même failli lâcher", complète Camille

Objectif : une étoile au Michelin 

Deux pressions pèsent sur leurs épaules. En pleine crise sanitaire et économique, les clients seront-ils au rendez vous ? "La crise sanitaire, la crise économique, c'est embêtant mais on n'a pas peur, on voit que dans le village tout revit, analyse Camille Lacome. "C'est une pression en plus, reconnaît tout de même Agathe Richou, mais comme on est dans une institution à Chateauneuf, on est très sollicités, les clients sont très impatients de la réouverture. Je pense qu'on aura du monde et que les gens seront contents de revenir". 

Autre pression, la quête de l'étoile au Michelin, pour laquelle se bat le chef cuisinier. "Avoir une étoile, ce serait un accomplissement de tout le travail effectué ces 10-15 dernières années". Quand ils auront un peu de temps, tous les deux ont déjà prévu d'aller manger dans les grands restaurants de la région comme au Domaine de la Cappelongue à Bonnieu. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess