Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La météo très douce perturbe les oiseaux migrateurs

lundi 28 décembre 2015 à 18:36 Par Stéphane Barbereau, France Bleu Orléans

Des espèces d'oiseaux migrateurs qui tardent à gagner le Loiret parce qu'il fait encore doux dans le Nord de l'Europe, d'autres qui restent au lieu de partir. La météo si particulière de cette fin décembre a des conséquences jusque dans le Loiret.

La rivière Loiret, à Olivet
La rivière Loiret, à Olivet - Stéphane Barbereau

Orléans, France

La Loire est au plus bas depuis 1989. la faute au climat très doux et sec qui va durer jusqu'à la fin de l'année. Un temps qui a des conséquences sur la faune et la flore de la Loire mais aussi de ses affluents. Le Loiret, plus petit affluent du fleuve royal, connaît ainsi des visiteurs étonnants pour la saison. Michel Chantereau est le conservateur de la réserve naturelle nationale de Saint Mesmin :

Michel Chantereau, conservateur de la réserve naturelle de Saint Mesmin - Aucun(e)
Michel Chantereau, conservateur de la réserve naturelle de Saint Mesmin - Stéphane Barbereau

Le pinçon du Nord niche dans le Nord de l'Europe et vient jusqu'en France, cette année il n'y en a pas parce qu'il fait très doux partout.

Ecoutez Michel Chantereau

A l'inverse, certaines espèces sont encore là, comme la foulque, un oiseau d'eau, que l'on peut apercevoir en très grand nombre en ce moment, le long du Loiret, à Olivet, près du Moulin de la Mothe. Michel Chantereau

J'en ai compté près de 800, normalement il y en a 200, 300. C'est à cause de la douceur et des herbiers qui sont très importants. Ce sont les ressources alimentaires qui conditionnent l'arrivée ou non des oiseaux en hiver

Le pinçon du Nord ne quitte plus les bords de Loiret

Et en ce moment,  il y a largement de quoi manger. Le seul moment critique pour les oiseaux, c'est la reproduction, qui aura lieu au printemps. Il faudra alors voir à ce moment là si les ressources alimentaires sont suffisantes pour les oisillons.

Moins de tanches et de carpes en 2016 ?

Pour les poissons, la principale inquiétude, c'est également la période de reproduction qui aura lieu au printemps. Et là il faut plonger dans l'eau pour y voir plus clair. La température de l'eau est anormalement élevée. Des relevés ont été effectués au solstice d'hiver, le 21 décembre. Verdict de Michel Chantereau :

La Loire est à 5 degrés de plus que l'an dernier. Ce qui a forcément des impacts sur la faune aquatique et aux prédateurs : insectes, mollusques poissons.

Michel Chantereau parle de la température élevée de la Loire

Au printemps, la Loire ne devra pas dépasser les 16 degrés, sinon le risque est grand de voir la reproduction des poissons fortement diminuer.

Les bords de Loiret, à Olivet - Aucun(e)
Les bords de Loiret, à Olivet - Stéphane Barbereau

Cette situation étonne les pêcheurs croisés sur les bords du Loiret. La météo est clémente et agréable pour attendre le poisson mais mauvaise pour que ça morde comme le racontent Christophe et son père Guy, habitants de Saint Jean de la Ruelle, qui viennent souvent pêcher à Olivet :

S'il faisait plus froid, ce serait meilleur pour le brochet, le sandre. Le climat est trop doux, ils se cachent. Mais un temps comme çà, c'est plus agréable. Même si on prend rien, on prend l'air !

Quand la météo est trop chaude en hiver, ça mord moins pour Christophe et Guy