Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La métropole de Montpellier veut réduire les déchets grâce à une tarification incitative

-
Par , France Bleu Hérault

Le conseil de la Métropole de Montpellier se réunit en séance plénière ce lundi. Il se déroulera en distanciel en raison des conditions sanitaires. Parmi les dossiers évoqués, le lancement d'une étude sur la tarification incitative pour réduire les déchets.

La métropole de Montpellier veut réduire les déchets en mettant en place une tarification incitative
La métropole de Montpellier veut réduire les déchets en mettant en place une tarification incitative © Maxppp - Jean-Marc Lallemand

Parmi les dossiers débattus en conseil de la Métropole de Montpellier ce lundi, la réduction des déchets grâce à la mise en place d'une nouvelle fiscalité pour le ramassage des ordures ménagères. Le lancement d'une étude sera votée, elle permettra de préciser les modalités de cette "tarification incitative".  Pas de calendrier précis mais le principe sera posé et son application souhaité dans trois à quatre ans.

Le principe est celui du pollueur payeur. Si vous ne faites aucun effort, vous paierez plein pot la taxe sur les Ordures Ménagères , si vous faites des efforts pour réduire vos déchets, vous paierez moins. Le calcul se fera selon le poids ou le volume ou le nombre de levée du bac gris. C'est l'étude qui le précisera comme elle fixera le calendrier du déploiement dans les communes de la métropole. 

"On n'a plus le choix" dit le président de la Métropole, "nous sommes dans le gouffre avec nos déchets, nous payons 11 millions d'euros pour exporter nos déchets". La métropole veut donc développer cette tarification incitative, lancer une campagne de sensibilisation en parallèle et renforcer les contrôles. Car il faut anticiper les tentations de fraudes, comme remplir la poubelle du voisin pour alléger la sienne ou la jeter en pleine nature.

François Vasquez, l'élu chargé de la Collecte, au Tri, à la Valorisation des déchets et à la Politique zéro déchet, "ce n'est pas un impôt supplémentaire". L'actuelle TOM, la taxe pour l'enlèvement des Ordures Ménagères sera remplacée par une nouvelle fiscalité qui ne concernera que la poubelle grise, c'est à dire les biodéchets. Les autres flux de poubelles, comme la poubelle jaune, seront collectés gratuitement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess