Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Des femmes meurent parce qu'elles sont femmes" déclare la ministre Élisabeth Moreno en visite en Vaucluse

-
Par , France Bleu Vaucluse

Élisabeth Moreno, ministre chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances, était l'invitée ce vendredi 26 mars de France Bleu Vaucluse. Elle invite à signaler toute forme de discrimination, que vous soyez victimes ou témoins.

Élisabeth Moreno, ministre chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances était l'invitée de France Bleu Vaucluse ce vendredi 26 mars.
Élisabeth Moreno, ministre chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances était l'invitée de France Bleu Vaucluse ce vendredi 26 mars. © Radio France - Roméo van Mastrigt

En déplacement dans le Vaucluse, la ministre chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances, Élisabeth Moreno, était l'invitée de France Bleu Vaucluse ce vendredi 26 mars. Elle appelle les Vauclusiens à signaler toute forme de discrimination sur la plateforme portée par le Défenseur des droits ou en appelant le 39.28.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

En octobre 2017, des milliers et des milliers de tweets sont postés sous le hashtag #MeeToo. Les femmes dénoncent le harcèlement dont elles ont été victimes au travail. La parole se libère. L'écoute est plus attentive. Ces derniers mois, de nombreuses personnalités publiques sont accusés de viols, agressions sexuelles et de harcèlements. C'est notamment le cas de Patrick Poivre d'Arvor, Pierre Ménès, Gérard Depardieu... la liste est longue.

"De plus en plus de gens sont conscients de ce qui est inacceptable et intolérable"

La ministre Élisabeth Moreno salue "le courage de toutes ces personnes et de toutes ces victimes et je leur dis que l'État est là, à leurs côtés, pour les accompagner, faire reconnaître leurs droits et punir les personnes qui sévissent." Elle se réjouit notamment que "la parole se libère parce que le sexisme existe depuis longtemps. Des femmes meurent parce qu'elles sont femmes. Elles sont assassinées par leur conjoint ou ex-conjoint quand elle décide de les quitter".

Il existe 25 formes de discrimination

La discrimination peut prendre plusieurs formes. On peut être discriminé sur l'âge, l'identité de genre, la religion etc. La ministre a pu rencontrer des victimes par le biais d'associations. Elle rapporte sur l'antenne de France Bleu Vaucluse ce qu'elle entend le plus souvent : "On m'a traité de sale noir, de sale arabe. On m'a dit sale grosse. On m'a dit tu es trop vieille. On m'a dit tu es trop petit. Et je ne porte pas plainte parce que je crois que ça ne servira à rien". C'est suite à l'affaire Michel Zecler que la plateforme antidiscriminations.fr a été lancée.

25 critères de discrimination.
25 critères de discrimination. - THEMIS

"L'éducation est l'arme la plus puissante que l'on puisse utiliser pour changer le monde"

La ministre se rend à Orange ce vendredi 26 mars pour parler d'alphabétisation. "Nelson Mandela disait que l'éducation est l'arme la plus puissante qui soit pour changer le monde. Si vous ne savez pas lire, écrire, compter, une partie des opportunités de ce monde vous sont interdites. Il est important que tout le monde dans notre pays ait accès à l'éducation. Il n'y a pas d'âge pour s'éduquer. Il n'y a pas d'âge pour apprendre. Apprendre, c'est s'ouvrir au monde et avoir des opportunités de changer sa vie." 

La ministre Moréno interviewée par Anne Domèce en direct sur France Bleu Vaucluse
La ministre Moréno interviewée par Anne Domèce en direct sur France Bleu Vaucluse © Radio France - Daniel Morin

Pour réécouter l'interview complète, c'est par ici : Élisabeth Moreno invitée de France Bleu Vaucluse

Choix de la station

À venir dansDanssecondess