Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"La mise en place est assez chaotique" raconte un Tourangeau placé en quarantaine au Royaume-Uni

-
Par , France Bleu Touraine

Le Royaume-Uni a mis en place ce samedi 15 août une quarantaine pour toute personne venant de France. Un jeune Tourangeau de Monnaie qui habite à Londres n'a pu rentrer que lundi 17 août et doit donc respecter cet isolement strict.

Escalier de la station "Chancery Lane"
Escalier de la station "Chancery Lane" © Radio France - Nathanael Charbonnier

Face à l'augmentation du nombre de cas de Covid 19 en France, le gouvernement britannique prend de nombreuses mesures de restrictions vis à vis des Français. Une quarantaine est imposée à tous ceux qui arrivent de l'Hexagone depuis samedi 15 août. 

Cette décision touche des centaines de milliers de vacanciers mais aussi des Tourangeaux qui vivent en Grande-Bretagne. C'est le cas de Mickaël Coutard, 25 ans. Sa famille vient de Monnaie et lui habite avec sa compagne et travaille à Londres. Il était en Touraine quand la décision du Royaume-Uni est tombée. Il n'a pu rentrer que lundi 17 août et doit donc désormais respecter une quarantaine. "J'évite toute sortie, que ce soit pour aller acheter à manger ou tout autre événement", raconte le jeune homme. 

On est possiblement appelables pour vérifier

"Il y a un formulaire à remplir dans les 48 heures avant de venir, qui détaille un peu d'où l'on vient et pour combien de temps on reste. Il n'y a pas eu de contrôles en particulier en arrivant mais c'est, je pense, sous la responsabilité de chacun. On est possiblement appelables pour vérifier", raconte-t-il. 

Des consignes floues

"C'est vrai que ce n'est pas très clair, on ne sait pas trop ce qui est autorisé ou pas. D'après le site du gouvernement britannique, on ne doit vraiment faire aucune sortie alors que même pendant le confinement, on pouvait sortir pour aller acheter à manger notamment", explique le Tourangeau qui regrette que le délai entre l'annonce et la mise en place de ces mesures ait été si court. 

Il comprend cette mesure qui doit permettre d'éviter une deuxième vague de contamination dans le pays mais selon lui, "la mise en place est assez chaotique." Il regrette aussi que le site de l'ambassade de France "reste assez flou sur ce qui est autorisé ou pas." 

Mickaël Coutard attend aussi de voir les mesures qui seront décidées par la France par la suite. Le gouvernement a promis "des mesures de réciprocité".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess