Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange

"La mort dans l'âme, on va rester à la maison" : les artificiers au chômage technique pour le 14 juillet

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Pour la première fois depuis 30 ans, la société Aquarêve ne tirera pas de feux d'artifices en Moselle cette année pour le 14 juillet à cause des annulations dues à la crise sanitaire. Financièrement, la pente sera difficile à remonter.

Dominique et Matthieu Infanti, dans les locaux de leur entreprise d'artifices Aquarêve.
Dominique et Matthieu Infanti, dans les locaux de leur entreprise d'artifices Aquarêve. © Radio France - Marc Bertrand

"Aujourd'hui, on est tristes. C'est le premier 14 juillet où on va rester à la maison depuis 30 ans". L'énorme hangar de la société Aquarêve, installée en bordure de la Moselle à Scy-Chazelles près de Metz, est plongé dans le silence. Les grosses bobines de fil pour la mise à feu dorment sur les étagères. Les spots lumineux, et les lance-flamme, sont rangés dans leurs malles. Dans un coin, Dominique Infanti fait la poussière sur les batteries de mortiers : "La mort dans l'âme, on va rester à la maison".

La clé de sécurité pour déclencher les feux d'artifices, restera dans sa malle le 14 juillet.
La clé de sécurité pour déclencher les feux d'artifices, restera dans sa malle le 14 juillet. © Radio France - Marc Bertrand

Un 14 juillet à la maison, une première

Avec son fils Matthieu, chaque année depuis 1991, ils organisent une cinquantaine de feux d'artifices pour le 14 juillet. C'est, d'ordinaire, le plus gros rush de l'année : "C'est l'enfer ici d'habitude, il y a beaucoup de monde, une trentaine de camions et 100 à 140 artificiers qui préparent les spectacles. Cette année, le carnet de commande est vide ou quasi-vide"

La mort dans l'âme, on va rester à la maison

Les dernières mairies qui tenaient encore à leur feux d'artifice ont annulé, certaines il y a seulement deux semaines. Pas assez de garanties du gouvernement. Pour le trentenaire, c'est un beau gâchis : "Le feu d'artifice, c'est le seul événement gratuit de l'année pour toutes les populations. Les gens qui ne partent pas en vacances, ils ne pourront pas avoir cette festivité cette été".

Des batteries de mortier par centaines, elles devaient servir à tirer les bombes du 14 juillet.
Des batteries de mortier par centaines, elles devaient servir à tirer les bombes du 14 juillet. © Radio France - Marc Bertrand

Un feu d'artifice sur Youtube pour Thionville

Matthieu Infanti n'en veut pas aux mairies. Mais il continue à payer plusieurs milliers d'euros d'assurance tous les mois, les explosifs étant une matière hautement dangereuse. Et le fond de garantie de l'Etat, de 1500€ par mois, est loin de couvrir la dépense. "A ce rythme", dit-il, "on ne va pas tenir longtemps sans rentrée d'argent. Il faut surtout que les mairies soient au rendez-vous l'an prochain. Mais avec les dettes qu'elles ont accumulé pour acheter des masques et des équipements face à l'épidémie, ce sera sans doute le budget culturel qui sera coupé le premier", redoute le jeune homme. 

Un feu d'artifice en images de synthèses, réplique exact de celui programmé à Thionville, sera diffusé lundi soir.
Un feu d'artifice en images de synthèses, réplique exact de celui programmé à Thionville, sera diffusé lundi soir. © Radio France - Marc Bertrand

Seul événement qui reste programmé, un feu d'artifice virtuel commandé par la mairie de Thionville, réalisé en images de synthèse à partir d'images du plan d'eau sur la Moselle où le feu d'artifice, le vrai, devait avoir lieu : "On a fait toute la scénographie comme un vrai feu d'artifice". Il sera visible sur la chaîne Youtube de la mairie de Thionville, lundi 13 juillet à 22h30. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess