Infos

La mortalité n'a jamais été aussi importante en France depuis l'après-guerre

Par Marina Cabiten, France Bleu mardi 19 janvier 2016 à 12:38

La mortalité a fait un bond chez les plus de 65 ans
La mortalité a fait un bond chez les plus de 65 ans © Maxppp

La mortalité en 2015 a atteint son niveau le plus haut depuis l'après-guerre, avec un bond de 7,3% sur un an selon les chiffres révélés par l'Insee. L'institut donne plusieurs raisons à ce chiffre record. Autre fait notable : l'espérance de vie recule pour la première fois depuis 1969.

La France a enregistré 600.000 décès l'an dernier, une "forte hausse" par rapport à 2014 (+41.000, soit +7,3%) mais aussi un nombre de morts "à son plus haut depuis la Seconde guerre mondiale". L'Insee a révélé ces chiffres mardi dans le cadre d'une série d'études sur la démographie française.

Trois épisodes sanitaires graves

Ce bond s'explique selon l'institut statistique par l'augmentation du nombre de personnes de 65 ans et plus, mais aussi par la hausse des taux de mortalité après 65 ans, due à trois épisodes sanitaires en 2015 : grippe au premier trimestre, canicule en juillet et vague de froid en octobre. 

Autre conséquence de ces phénomènes conjugués, l'espérance de vie à la naissance diminue, de 0,4 an pour les femmes et de 0,3 an pour les hommes. En 2015, une femme peut espérer vivre 85 ans et un homme 78,9 ans. "On ne peut pas dire que cette baisse marque un coup d'arrêt dans la tendance à la hausse de l'espérance de vie", relève l'Insee. Depuis 20 ans, elle a augmenté de 3,1 ans pour les femmes et de 5,1 ans pour les hommes

66,6 millions de Français

Quant à la baisse des naissances, "elle n'a rien d'exceptionnel", assure l'Insee. D'une part, elle est faible, avec 19.000 naissances en moins en 2015 (-2,3%), d'autre part, la natalité reste à un niveau élevé, avec 800.000 nouveau-nés. L'Irlande et la France restent depuis 1999 les deux pays européens les plus féconds. La France métropolitaine et les départements d'outre-mer comptaient 66,6 millions d'habitants au 1er janvier 2016, une croissance de 247.000 personnes (+0,4%) sur un an. 

Nouvelle campagne de recensement

Toujours mardi, l'Insee a lancé sa nouvelle campagne de recensement. Elle commencera jeudi. Pour la deuxième année consécutive, il sera possible de remplir son formulaire sur internet. Dans les communes de moins de 10.000 habitants, où le recensement a lieu tous les cinq ans, la campagne sera menée du 21 janvier au 20 février. Dans les communes de plus de 10.000 habitants, où le recensement a lieu chaque année sur un échantillon de la population, la campagne se déroulera jusqu'au 27 février. Ces dates concernent la France métropolitaine, les Antilles et la Guyane. 

Aucun(e)

Partager sur :