Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La mosquée de Grenoble fermée sur décision du préfet ne rouvrira pas avant le ramadan

mardi 16 avril 2019 à 7:20 Par Caroline Pomès, France Bleu Isère

A 20 jours du ramadan, un nouveau collectif d'associations musulmanes a demandé la ré-ouverture de la mosquée Al-Kawthar à Grenoble, fermée temporairement par la préfecture pour des soupçons de radicalisation. Le préfet a rejeté leur requête ce lundi, manque de "garanties".

La mosquée de la Villeneuve à Grenoble est fermée depuis début février.
La mosquée de la Villeneuve à Grenoble est fermée depuis début février. © Radio France - Justine Dincher

Grenoble, France

Deux mois après la fermeture temporaire de la plus vieille mosquée de Grenoble (Isère) pour soupçons de prêches radicaux, le préfet a affirmé ce lundi, lors d'une réunion avec le nouveau collectif dauphinois d'associations musulmanes que la mosquée ne rouvrira pas avant le ramadan. 

À VOIR - PHOTOS - Faute de places après la fermeture d'une mosquée grenobloise, des fidèles prient sur le trottoir

Fermée depuis deux mois sous ordre de la préfecture, la mosquée Al-Kawthar à la Villeneuve attend chaque année pour ce mois de jeûne plus d'un millier de fidèles. Les membres de l'association de la mosquée s'étaient donc activés pour demander la ré-ouverture. 

Mise en place de caméras de vidéosurveillance

L'imam visé dans l'enquête de l'Etat, soupçonné de prêches "soutenant le djihad et la discrimination" a été écarté. "De nouveaux imams ont été recrutés. Ils ont signé une charte sur l'esprit républicain", explique le conseiller juridique de l'association de la mosquée. Des caméras de vidéosurveillance seront installées à l'extérieur de la mosquée et à l'intérieur de la salle de prêche. 

"Il ne faut pas oublier que c'est grave ce qu'il s'est passé"

"Nous avons remarqué les efforts de l'association, affirme le préfet, Lionel Beffre. Mais cela n'est pas suffisant." La préfecture regrette que les membres du bureau de l'association n'aient pas réagi à l'époque et que ce soit encore les mêmes personnes qui se présentent aujourd'hui pour affirmer qu'il n'y aura pas de problème. "Demander la ré-ouverture après seulement deux mois de fermeture, c'est un peu rapide. Il ne faut pas oublier que c'est grave ce qu'il s'est passé."

L'association qui voudrait accueillir les fidèles comme il se doit pour ce moment important dans la religion musulmane se dit prête à destituer les membres de son bureau. Le préfet est catégorique et invite les fidèles grenoblois à se diriger vers les autres mosquées de l'agglomération.