Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La mouche de l'olive détruit 70% de la récolte dans le Sud Drôme

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le parasite qui a sévi dans les oliveraies du sud est de la France a décimé 70% de la récolte. Producteurs et élus des régions oléicoles viennent d'être reçus au ministère de l'Agriculture.

Olives piquées par la mouche de l'olive Nathalie Rodrigues
Olives piquées par la mouche de l'olive Nathalie Rodrigues © Radio France

La mouche de l'olive a vraiment fragilisé les producteurs et les moulins dans le Sud Drôme, et les aléas climatiques n'ont pas aidé. Une bonne partie de la récolte a été décimée. 70% d'olives en moins cette année en moyenne. Cela représente une perte 7 millions d'euros de chiffre d'affaire juste dans le Sud Drôme, pour l'ensemble de la filière (agriculteurs et moulins).

France entière, les pertes sont estimées à 30 millions d'euros. 1500 tonnes d'olives ont été récoltées contre 5000 tonnes en moyenne d'habitude.

Professionnels et élus des régions oléicoles ont été reçus au Ministère de l'Agriculture ce mercredi pour demander des aides pour passer ce cap difficile: des reports de charges, des exonérations de foncier non bâti ou encore des prêts à taux 0. Réponse du Ministère attendue courant janvier.

Les producteurs du Sud Drôme maintiennent leur traditionnelle fête de l'olive piquée ce samedi à Nyons (de 10h à 18h à la Maison de Pays), mais il y aura très peu de ces olives fraîchement cueillies et tout juste salées à déguster. Les olives, abîmées, ont surtout été transformées en huile cette année. Il y aura donc très peu d'olive de bouche: les oléiculteurs du nyonsais et des baronnies n'en feront que 30 tonnes cette année, contre 350 tonnes d'habitude.

Olives la crise ENRO

Choix de la station

À venir dansDanssecondess