Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La municipalité de Landivy mène une opération solidaire pour accueillir des ouvriers de sa champignonnière

-
Par , France Bleu Mayenne

C'est une opération solidaire et éco-responsable qui est menée depuis dix jours au sein de la commune de Landivy. Pour accueillir les ouvriers de sa future champignonnière, la mairie a lancé un appel aux dons. Des canapés, des lits et de l'électroménager ont été offerts par des habitants.

La municipalité de Landivy récupère des meubles pour les ouvriers de la future champignonnière
La municipalité de Landivy récupère des meubles pour les ouvriers de la future champignonnière © Radio France - Laurine Benjebria

Des canapés, des lits, des tables, des commodes et de l'électroménager : voilà ce qu'ont récolté en une dizaine de jours les agents de la municipalité de Landivy dans le Nord Mayenne. Ces meubles serviront à meubler deux appartements mis à disposition par la municipalité pour Lou Légumes qui ouvrira en juin dans la commune une champignonnière. Dans ces deux appartements, jusqu'ici vacants, seront accueillis à partir de vendredi et pour six semaines, 13 des 18 ouvriers polonais de la future champignonnière. 

La mairie n'a pas eu besoin d'acheter les meubles, elle a pu compter sur la solidarité de ses concitoyens qui ont répondu présents à l'appel aux dons lancé sur les réseaux sociaux et le site internet de la mairie.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

De nombreux donateurs

"Le but était de meubler et de proposer aux ouvriers des conditions dignes de ce nom", explique Thierry Bazille, quatrième adjoint à la mairie de Landivy. En à peine dix jours, la mairie a reçu une dizaine d'appels de donateurs : des concitoyens, mais aussi des habitants de communes avoisinantes. Parmi eux, Thérèse qui vend, avec ses sœurs, la maison de ses parents. Elle doit donc la vider assez rapidement de son mobilier. "On hésitait entre donner à Emmaüs ou de les mettre à la déchetterie", indique-t-elle. Finalement, sa sœur entend parler de l'opération de Landivy, elle appelle sans hésiter alors la municipalité : "C'est humain, si ça peut aider les gens à venir dans le coin, surtout qu'ils viennent sans rien", assure Thérèse.

Une bonne action qui permet aussi d'éviter des voyages jusqu'à la déchetterie. Car ce sont les agents municipaux eux-mêmes qui sont venus chercher les meubles : deux petits matelas, des chaises, des tables basses. Le quatrième adjoint au maire, Thierry Bazille, en a aussi profité pour glisser dans la fourgonnette municipale des tableaux, des vases et de la vaisselle. "Il faut aussi leur apporter un certain confort", confie l'élu.

Des petits matelas, des chaises et des tables basses s'empilent dans la fourgonnette municipale
Des petits matelas, des chaises et des tables basses s'empilent dans la fourgonnette municipale © Radio France - Laurine Benjebria

Avec ces décorations, la mairie espère ainsi donner un peu de vie aux appartements vides. Cette opération solidaire a aussi des objectifs éco-responsables : car il s'agit par ailleurs de lutter contre la surconsommation et de désencombrer les déchetteries. "On jette, on ne fait plus trop attention aux objets alors qu'ils ont une histoire, du passé", regrette Thierry Bazille. Il veut encourager les habitants à se tourner vers la seconde main car "c'est très utile et très important de donner une seconde vie" aux objets.

On est dans une société de surconsommation.

Cette opération a rencontré un franc succès : "C'est au-delà de nos espérances", salue Thierry Bazille qui envisage ainsi de réitérer l'expérience. "On sait qu'il y a des gens qui sont mal-logés ou qui ont parfois des difficultés à accéder à certains meubles ou électroménager, je pense qu'il y a beaucoup de choses à faire dans ce domaine", explique l'adjoint au maire. Il espère même que d'autres mairies reprendront l'idée pour lutter, elles aussi, contre la surconsommation et l'encombrement des déchetteries.

Si vous habitez le secteur, et que vous hésitez à jeter des meubles, vous pouvez donc appeler auparavant la mairie de Landivy pour voir si elle n'en aurait pas besoin (02 43 05 42 05).

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess