Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La nationalité bretonne est défendue devant l'ONU ce jeudi

jeudi 24 novembre 2016 à 4:40 Par Annaïg Haute, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

C'est le jour J pour les amoureux de la cause bretonne qui se rendent au Forum des minorités pour défendre la nationalité bretonne devant l'ONU.

La délégation comprend un Breton, un Corse, un Savoyard et un Alsacien.
La délégation comprend un Breton, un Corse, un Savoyard et un Alsacien. © Maxppp - Claude Prigent

Bretagne, France

France Bleu vous l'avait révélé en septembre, pour la deuxième fois, l'Association des Nations de l'Hexagone (ANH), créée en Bretagne, demande devant l'ONU que la France reconnaisse le statut des minorités nationales (bretonne donc mais aussi alsacienne, savoyarde et corse).

Elle se rend ce jeudi et ce vendredi au Forum des questions relatives aux minorités organisé par le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU. Maître Rajjou, l'avocat qui les a appuyés pour le dossier affirme que la France ne respecte pas les conventions qui protègent le statut des minorités nationales :"nous avons la possibilité de contourner ce refus de la France et de faire pression par l'intermédiaire d'organisations internationales pour que la France finisse par reconnaître le statut de minorité nationale au peuple breton" .

Une délégation avec un Breton, un Corse et un Savoyard

Le juriste ne se déplace pas à Genève aujourd'hui, ce n'était pas nécessaire pour la procédure, mais l'ANH a envoyé une délégation avec un représentant breton, un corse et un savoyard.

Le président de l'ANH Stéphane Domagala espère que cette procédure permette de créer "un parlement, des institutions beaucoup plus proches des bretons [...] un statut un peu comme l'Ecosse"

Le président de l'ANH Stéphane Domagala lors de son premier passage à l'ONU. - Aucun(e)
Le président de l'ANH Stéphane Domagala lors de son premier passage à l'ONU. - .