Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

INFOGRAPHIE - La nouvelle carte nationale d'identité électronique lancée cette semaine

France

Marlène Schiappa dévoile ce mardi 16 mars, la future carte nationale d'identité. De la taille d'une carte bancaire et fournie avec une puce électronique et un QR Code, elle doit sécuriser les données et empêcher les usurpations d'identités.

C'en est bientôt terminé de l'ancienne carte d'identité, trop grand pour le portefeuille.
C'en est bientôt terminé de l'ancienne carte d'identité, trop grand pour le portefeuille. © Maxppp - PHOTOPQR/LE PARISIEN

Elle aura la taille d'une carte bancaire et sera dotée d'une puce électronique. "Elle", c'est la future carte nationale d'identité présentée aujourd'hui par la ministre Marlène Schiappa depuis l'imprimerie nationale de Douai (Nord). Un document censé prémunir contre les usurpations d'identité et les faux. Le déploiement commence cette semaine dans l'Oise avant de s'étendre à tous les départements d'ici le 2 août.

-
- - -

Une carte sécurisée 

Cette carte rassemble beaucoup au nouveau modèle de permis de conduire. Au recto, un fond sécurisé et un dispositif holographique qui protège la photo d'identité. Au verso, une sorte de QR Code, un CEV pour cachet électronique visible, qui permet une signature électronique des données de la carte, mais aussi une puce qui doit stocker toutes les informations de la carte, photo et empreintes digitales du propriétaire. La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) demande à ce que l'on puisse faire effacer nos données du fichier central sous trois mois.

Dans le Parisien, Marlène Schiappa précise :

Personne n'est obligé de demander cette carte. L'Etat propose simplement un service de lutte contre l'usurpation d'identité.

Elle doit aussi permettre de lutter contre les quelques 30 000 usurpations d'identité dont sont victimes les Français chaque année : des escrocs parviennent à souscrire des crédits à la consommation, ou détourner certaines aides de l'État.

Pas de changement dans vos démarches

Il n'est pas utile de remplacer votre carte d'identité actuelle, à moins qu'elle ne soit plus valable. Gratuite depuis 1998, cette carte est délivrée par les mairies et il en sera de même pour cette nouvelle version électronique. Aucun texte n'oblige à en posséder une, mais il faut pouvoir justifier de son identité en cas de contrôle ou de démarche (avec votre passeport ou votre permis de conduire).

Cette nouvelle carte, valable dix ans, devrait nous permettre de nous mettre en conformité avec le reste de l'Europe. Le déploiement se fera, selon la ministre, à partir d’aujourd’hui dans l’Oise, puis en Seine-Maritime et à la Réunion à partir du 29 mars. Du 17 mai au 2 août, elle sera généralisée dans les Hauts-de-France, la Normandie, les Outre-mer, l’Île-de-France, la Bretagne, les Pays-de-la-Loire, la Bourgogne-Franche-Comté, la Nouvelle Aquitaine et la région Centre-Val-de-Loire, puis sera disponible partout ailleurs à partir du 2 août.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess