Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La nouvelle caserne de Feurs rend hommage à un gendarme mort en service

lundi 9 juillet 2018 à 19:32 Par Marion Aquilina, France Bleu Saint-Étienne Loire

21 gendarmes sont déjà installés dans la nouvelle caserne de Feurs qui vient d'être inaugurée. La première pierre du bâtiment avait été posée en mai 2016. Elle est située impasse Utrillo. La ville espère que les gendarmes auront envie de s'installer durablement.

L'inauguration de la caserne de Feurs, baptisée Capitaine Nicolas
L'inauguration de la caserne de Feurs, baptisée Capitaine Nicolas © Radio France - Marion Aquilina

Loire, France

La nouvelle caserne de gendarmerie de Feurs a été inaugurée ce lundi 9 juillet 2018. Le préfet de la Loire et le maire de Feurs étaient présents pour l'événement, ainsi que tout le personnel de la caserne. Le nom donné à l'édifice est celui du capitaine Alain Nicolas

Ce gendarme originaire de Saint-Etienne a débuté sa carrière dans la sécurité routière à Noirétable, dans le peloton d'autoroute. Il a ensuite intégré le GIGN d'Orange dans le Vaucluse. Alain Nicolas est mort en mai 2016 lors d'une intervention après qu'un octogénaire lui a tiré dessus avec un fusil de chasse.

Virginie Nicolas, sa femme, est venue à l'inauguration de la caserne de Feurs avec ses deux enfants : "C'est un honneur, une preuve d'attachement pour mon mari qui a toujours été engagé pour la gendarmerie." Virginie Nicolas a été émue : "C'est une preuve que son nom restera gravé et pour nous c'est important que son décès ne soit pas vain."

Une caserne neuve et moderne

Le maire de Feurs, Jean-Pierre Taite, sait qu'une nouvelle caserne est un bon argument pour que les gendarmes restent à Feurs : "Les familles avaient du mal à vivre dans l'ancienne gendarmerie, elles demandaient à quitter la caserne." Désormais, de jeunes gendarmes s'installent et ne veulent plus partir : "Ce qui permet de les fidéliser c'est la qualité de vie avec des appartements et des petites maisons, des espaces verts, une piscine, une école ou encore un nouveau cinéma qui sera construit dans le quartier."