Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : à Perpignan aussi, on s'arrache le matériel de musculation

-
Par , France Bleu Roussillon

Conséquence des confinements et des fermetures de salles de sports, les ventes de matériel de fitness ont explosé ces derniers mois. Dans les Pyrénées-Orientales, les boutiques spécialisées ont souvent du mal à répondre à la demande.

Illustration
Illustration © Getty - Mladen_Kostic

C'est le genre d'article qui aujourd'hui ne fait pas long feu sur les sites de vente entre particuliers. Le matériel de musculation est très demandé depuis plusieurs mois, que ce soit sur internet ou dans les enseignes spécialisées. "Ça a commencé lors du premier confinement" détaille Sébastien Sagols, le responsable du magasin Fitness Boutique à Perpignan. "Les gens se sont massivement tournés vers les vidéos de coaching en ligne et ont voulu s'équiper pour pouvoir faire du sport à la maison. Tous les petits accessoires, comme les haltères ou les élastiques sont partis très rapidement. Et ça continue encore aujourd'hui !"

Confrontés à la fermeture des salles, de nombreux sportifs ont choisi d'investir dans du matériel plus conséquent. "Ce qui marche très fort en ce moment c'est le spinning, le vélo d'appartement. Beaucoup de gens qui prenaient des cours ont décidé depoursuivre leur entraînement à domicile. Ça vaut aussi pour les tapis de course ou les rameurs."

Les haltères en rupture de stock

Revers de cette ruée vers le matériel de fitness : de nombreux produits sont souvent en rupture de stock. "On a vraiment du mal à trouver du matériel disponible en ce moment, confirme Sébastien Sagols. Il y a beaucoup de choses qu'on ne peut plus vendre. Tout ce qui est haltères, barres, poids, disques, la pénurie est totale pour notre enseigne et on a pas encore de date pour un réapprovisionnement. On doit orienter les gens vers d'autres articles."

Aujourd'hui, le magasin de Sébastien Sagols est fermé au public, seul un retrait des produits en drive est mis en place. Il se veut néanmoins confiant pour l'avenir. "Je pense que cet engouement va durer dans le temps. On ne sait pas si on va être confrontés à une autre pandémie un jour. Les gens vont continuer à s'équiper. Ça va perdurer."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess