Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La Nouvelle Eco : le Covid 19 menace le business du déguisement avant Halloween

-
Par , France Bleu Poitou

Dans quelques jours c'est Halloween. Pour le secteur du déguisement c'est une des périodes les plus importantes de l'année. Crise sanitaire oblige, les rassemblements festifs sont réduits. Les boutiques de déguisements s'attendent à une diminution de leur chiffre d'affaire.

 La période d'Halloween représente 15% du chiffre d'affaire annuel de La Fête Pétillante
La période d'Halloween représente 15% du chiffre d'affaire annuel de La Fête Pétillante © Radio France - Audrey Abraham

Toiles d'araignées, dents de vampires, capes de sorcières : à Poitiers, la boutique La Fête Pétillante donne le ton... et la couleur : orange et noir. Dans moins de cinq jours c'est Halloween. La période de l'année la plus importante pour les boutiques de déguisements. En une dizaine de jours, elles réalisent 15% de leur chiffre d'affaire annuel. 

Evelyne Caillot est la gérante de La Fête Pétillante, elle sait déjà que cette année sera difficile alors à J-5, elle essaye de positiver : " Pour l'instant on espère... On a quand même beaucoup de clients qui sont passés mais on sent une baisse de fréquentation évidemment.  Je pense que le Covid va permettre à certaines personnes de se déguiser et de se cacher derrière un masque, pas forcément chirurgical mais un masque fantastique."

Pour les inciter à pousser la porte du magasin, cette année la gérante a été obligée d'afficher des réductions : -30 à -50% sur toute la décoration et les accessoires. Parmi ses clients les bars et restaurants qui habituellement viennent se fournir en décoration, cette année c'est la dégringolade : "Je pense que les bars ont peur d'un couvre feu, on en est pas à l'abris d'ici la fin de semaine..." 

Mais la gérante compte sur les prochains jours : les achats d'Halloween se font souvent à la dernière minute. Elle a préparé ses rayons comme tous les ans. Un déguisement phare les années précédentes semble attirer moins de monde cette année, la blouse d'infirmier ensanglantée : "Les gens n'ont pas forcément envie de se déguiser en infirmier, c'est une profession qui souffre en ce moment, on ne sent pas cette tendance là"

Tout le monde a en tête la situation sanitaire. Les clients qui se promènent dans les rayons veulent faire la fête mais ils promettent que ce sera dans le respect des gestes barrières. Certains ont même été inspirés par l'épidémie dans leur choix de déguisement comme Michael : "J'ai choisi le thème du Masque de la Mort Rouge, un roman d'Edgar Allan Poe sur la peste, je trouve ça intéressant avec le Covid."

A la Fête Pétillante, le panier moyen d'un client est de 25 euros. La gérante, Evelyne Caillot sait déjà qu'elle n'atteindra pas ses objectifs. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess