Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : créer des robes de mariée en pleine crise sanitaire à Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

Jérôme Blin, créateur de robes de mariée et de soirée, a ouvert son atelier à Montpellier en 2015. À cause des restrictions liées à l'épidémie de Covid-19, son activité a ralenti. Une chronique en partenariat avec ToulÉco Montpellier.

Une robe de mariée confectionnée par Jérôme Blin.
Une robe de mariée confectionnée par Jérôme Blin. - Valentin Novet

À cause de la crise sanitaire, les soirées sont interdites et les mariages doivent se dérouler en comité restreint. Avec ces restrictions, c'est toute une économie qui est en difficulté, notamment celle de la robe de mariée. Jérôme Blin est créateur de mode à Montpellier. Ses commandes ont été divisées par deux à cause du Covid-19. "Habituellement, j'ai entre 20 et 30 commandes par saison. Là, c'est moitié moins. Mais bon, je ne suis pas le plus à plaindre", sourit-il avec modestie.

Moitié moins de commandes

Avec la crise sanitaire, son quotidien est bouleversé. "Il faut beaucoup d'adaptation, indique le couturier. Avec le confinement, je ne peux pas recevoir de monde mais sinon... Des rendez-vous sont annulés au dernier moment. Un autre rendez-vous va être précipité. Le planning peut être chamboulé d'une heure à l'autre !"

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Autre difficulté : les défilés sont interdits. Jérôme Blin ne peut plus présenter ses collections. "J'espère que la prochaine va bien se dérouler au printemps prochain..." En attendant, il se rabat sur les réseaux sociaux : dernières façons de pouvoir garder un lien avec l'extérieur.

"C'est compliqué, évidemment, de ne pas pouvoir organiser de défilé" - Jérôme Blin, créateur de mode

Une nouvelle collection inspirée du Covid-19

"Pendant quelque temps, il faut courber le dos, avoue-t-il : payer les charges, et oublier sa rémunération pendant quelques temps. C'est source d'inquiétude, mais il faut pouvoir tenir, d'autant plus que c'est temporaire."

"Quand la crise sanitaire aura disparu, il va y avoir une explosion de demandes! Alors il faut se tenir prêt" - Jérôme Blin, créateur de mode

En attendant que le contexte sanitaire s'améliore, Jérôme Blin travaille sur sa nouvelle collection : "Je crois que la crise sanitaire va influencer mon travail. Je me rends compte que j'ai envie de choses plus colorées, plus florales!"

Jérôme Blin a ouvert son atelier à Montpellier en 2015. Il utilise une technique particulière, puisée dans son expérience passée de fleuriste : il utilise de la colle à chaud pour réaliser des dentelles sur ses créations. Au début du mois d'avril 2021, il a été primé par le concours Artinovart's de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Montpellier.

Interview avec Jérôme Blin, créateur de mode à Montpellier

Jérôme Blin utilise un pistolet de colle à chaud pour réaliser un rendu de dentelle sur ses pièces de collection.
Jérôme Blin utilise un pistolet de colle à chaud pour réaliser un rendu de dentelle sur ses pièces de collection. - Collectif Egerie
Choix de la station

À venir dansDanssecondess