Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : Kipopluie, l'entreprise de Mios qui veut rafraîchir les villes grâce à l'eau de pluie

-
Par , France Bleu Gironde

Kipopluie réfléchit à de nouvelles applications pour utiliser les eaux de pluie. Après l'arrosage, le nettoyage, elle propose des systèmes intelligents pour refroidir les parcs photovoltaïques et les îlots de chaleur en ville.

Le siège de la société à Mios le long de l'A63
Le siège de la société à Mios le long de l'A63 © Radio France - Stéphane Hiscock

L'entreprise girondine Kipopluie vient d'être récompensée par le fond d'accélération des investissements industriels en Nouvelle-Aquitaine. Spécialisée dans la récupération des eaux de pluie, cette entreprise installée à Mios va bénéficier d'une aide de l'Etat de 15 % pour financer la construction d'un nouveau bâtiment de production.

Kipopluie participe au développement durable avec des solutions très simples pour réduire notre consommation d'eau

A-t-on vraiment besoin d'utiliser de l'eau du robinet pour tirer la chasse d'eau, nettoyer nos sols ou arroser notre jardin ? La réponse évidemment est non et pourtant cette part de consommation, les eaux techniques comme on les appelle, c'est 60 % de notre usage de l'eau potable. Kipopluie propose donc de valoriser l'eau qui tombe du ciel. L'entreprise, créée à Mios il y a maintenant 15 ans à d'abord conçu des cuves en plastiques reliées aux toitures par un système de gouttières. La solution est proposée aux industrielles, aux grandes surfaces, bâtiments publiques mais aussi agriculteurs.

L'entreprise n'a jamais cessée d'innover

Après les cuves en plastique la société a déposé plusieurs brevets : des inventions qui lui donne un temps d'avance sur la concurrence. Aujourd'hui elle propose un nouveau produit : le Kipovision . C'est un système connecté intelligent pour mieux utiliser l'eau de pluie stockée. Plus besoin de surveiller le remplissage des cuves : un ordinateur connecté à une pompe se charge d'optimiser les réserves. L'appareil ouvre les vannes en fonction des besoins. Connecté à Méteo France Kipovision peut même ouvrir le robinet quand il est sait qu'il va bientôt pleuvoir. 

Prochains marchés : le refroidissement des parcs photovoltaïque et des centres urbains

Le dernier projet en date c'est le refroidissement des espaces urbains. L'inverse du chauffage au sol pour faire simple : l'eau de pluie que l'on va faire circuler sous des dalles de béton va participer à la réduction des îlots de chaleur en ville. L'entreprise n'a pas fini de nous étonner. Elle est en plein développement et d'ailleurs elle cherche actuellement de nouveaux collaborateurs.

Jacques-Albert Roussel, patron de Kipopluie, explique comment réduire la chaleur en ville grâce à la récupération des eaux de pluie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess