Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : l'agence de garde d'enfants Family Sphere de Montpellier s'adapte au Covid-19

-
Par , France Bleu Hérault

Avec les restrictions liées au Covid-19, le chiffre d'affaires de Family Sphere, une agence de garde d'enfants à domicile basée à Montpellier (Hérault), a diminué de 10%. Les nounous s'adaptent au télétravail des parents. Une chronique en partenariat avec ToulÉco Montpellier.

Les nounous de l'agence de garde d'enfants à domicile Family Sphere ont appris à gérer le télétravail des parents.  (Image d'illustration)
Les nounous de l'agence de garde d'enfants à domicile Family Sphere ont appris à gérer le télétravail des parents. (Image d'illustration) © Maxppp - Leyla Vidal

Avec la crise sanitaire du Covid-19, les parents ont moins recours aux nounous pour garder leurs enfants. À Montpellier, Family Sphere, une agende de garde des petits à domicile, a vu son chiffre d'affaires diminuer de 10%. Les nounous ont dû s'adapter aux nouveaux modes de vie des parents.

Avec la mise en place du couvre-feu à 18h, les intervenantes travaillent moins tard. "On va toujours chercher les enfants à l'école, explique Agnès Mabit, dirigeante de l'agence Family Sphere de Montpellier. Mais c'est vrai que 19h est devenu l'heure à laquelle on arrête généralement de travailler." En revanche, les parents ne font pas plus appel aux nounous le matin.

Par ailleurs, avec la fermeture des lieux culturels, des restaurants et des bars, le baby-sitting le soir n'existe plus. L'agence a aussi perdu une certaine clientèle. "Les parents qui sont restaurateurs, barmen ou commerçants ne font plus appel à nous ou beaucoup moins qu'avant", note Agnès Mabit.

"Ce à quoi nous avons dû le plus nous adapter, c'est le télétravail des parents." - Agnès Mabit, dirigeante de l'agence Family Sphere de Montpellier

Depuis le début de la crise sanitaire, le gouvernement encourage les entreprises à recourir au télétravail. Avec cette nouveauté, l'agence Family Sphere a perdu peu de familles. En revanche, les nounous ont dû s'adapter. "Quand la nounou et les parents sont à la maison en même temps, les enfants ne savent plus qui est le référent, analyse Agnès Mabit. Il a fallu leur expliquer."

"Les enfants se demandent : pourquoi nounou est là alors que papa et maman sont à la maison" - Agnès Mabit, gérante de l'agence montpelliéraine Family Sphere

L'agence a perdu 10% de son chiffre d'affaires depuis l'émergence du Covid-19. "Ce n'est pas dramatique mais on reste vigilant, avoue la professionnelle. Notre plus grande crainte, c'est un retour d'un confinement similaire à celui de mars 2020, avec la fermeture des écoles."

Interview avec Agnès Mabit, gérante de Family Sphere, une agence montpelliéraine de garde d'enfants à domicile

Choix de la station

À venir dansDanssecondess