Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Nouvelle Eco : la halle d'Ancy-Dornot, à la fois imposante, majestueuse et éco-responsable

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Christophe Aubertin, l'architecte qui a conçu la grande halle des Fenottes, à Ancy-Dornot (Moselle), nous raconte l'esprit de ce bâtiment pas comme les autres, réalisé quasiment entièrement en bois, avec le savoir-faire local, et qui pourra même se transformer en chapiteau.

La grande halle d'Ancy-Dornot pourra accueillir des animations sportives, culturelles et familiales
La grande halle d'Ancy-Dornot pourra accueillir des animations sportives, culturelles et familiales - Olivier Mathiotte

C'est une halle colossale, mais surtout magnifique, qui siège désormais à Ancy-Dornot, au sud de Metz. L'ancien terrain vague des Fenottes, rebaptisé Espace Marie et Mathias, tout près de la gare, va accueillir toutes les activités sportives, culturelles et familiales du village, en particulier dans ce superbe préau de 800 m2. Un bâtiment ouvert qui pourra même, occasionnellement, se transformer en chapiteau.

Son architecte, Christophe Aubertin, du cabinet nancéien Studiolada, a conçu cette halle de 12 mètres de haut pour qu'elle puisse accueillir toutes sortes d'activités : sportives (basket, volley, bicross), culturelles et familiales (spectacles, marchés). Une sorte de salle polyvalente du XXIème siècle, sans la lourdeur d'un bâtiment fermé, qui nécessite chauffage et isolation, et qui coûte généralement beaucoup plus cher.

Surtout, cette halle pourra s'habiller de bâches amovibles, à installer sur les façades, pour refermer le préau et en faire un espace clos, qui pourra accueillir certaines animations, comme par exemple des spectacles, ou la fameuse Fête du canard, qui a lieu chaque année au mois d'août. 

Un bâtiment léger comme un origami

Le bâtiment repose sur dix portiques, sur lesquels viennent se déposer des planches de bois laissant passer la lumière. L'ensemble donne à la structure un air d'origami. "C'est l'une des plus belles manières de faire de l'architecture : ne rien rajouter comme habillage ou décoration, mais se contenter de la beauté de la structure", témoigne Christophe Aubertin. 

C'est aussi un projet 100% local, ou presque : les charpentes principales ont été fournies par l'entreprise Mathis, en Alsace, spécialisée dans le lamellé-collé. Les planches, en pin noir, proviennent... des forêts communales d'Ancy, à un kilomètre seulement de leur destination finale ! Elles ont été découpées par la scierie Vincent de Vandières, et assemblées par une entreprise du village d'Ancy, les couvreurs-charpentiers De Rambures et Paris. "On est une nouvelle génération très sensible à ces valeurs. C'est une question écologique, économique et culturelle, pour Christophe Aubertin : on se réintéresse aux ressources qu'on a dans la région."

Un projet qui n'aurait pas pu voir le jour sans le maire d'Ancy-Dornot, Gilles Soulier, et l'un de ses adjoints, Jean-François Courouve, également président du Syndicat mixte de gestion forestière du Val de Metz, décédé au printemps dernier.

Christophe Aubertin a travaillé sur de nombreux projets en Moselle, comme la création du restaurant sur la terrasse du centre Pompidou Metz, ou la réhabilitation de Bliiida en tiers lieu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess