Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : les Restos du Cœur de Côte-d'Or cherche des bénévoles

-
Par , France Bleu Bourgogne

Seuls 60 à 70% des bénévoles des Restos du Cœur de Côte-d'Or ont repris leurs activités depuis le déconfinement. Malgré un fonctionnement ralenti, l'association caritative manque de bras.

Évelyne, bénévole aux Restos du Cœur de Côte-d'Or depuis 3 ans, travaille deux fois plus qu'à l'habituel.
Évelyne, bénévole aux Restos du Cœur de Côte-d'Or depuis 3 ans, travaille deux fois plus qu'à l'habituel. © Radio France - Clara GUICHON

Les bénévoles des Restos du Cœur de Côte-d'Or sont épuisés. Depuis le déconfinement, seuls 60 à 70% d'entre eux sont revenus dans les centres. Évelyne donne de son temps à l'association caritative depuis trois ans. La bénévole, qui s'occupe de la distribution des vêtements, se sent fatiguée. "Quand on se retrouve à deux personnes au lieu de cinq, c'est lourd, parce qu'il faut tout gérer : réceptionner les colis, les trier, les ranger, les distribuer."

"On a besoin de bénévoles avant que, nous, on soit complètement sur les genoux." - Évelyne, bénévole en charge du vestiaire

La Côte-d'Orienne avait prévu de passer deux demi-journées par semaine aux Restos du Cœur : elle y consacre deux jours et demi. D'autant plus que la charge de travail a augmenté avec les mesures sanitaires : les bénévoles doivent installer les dons vestimentaires à l'extérieur. "J'arrive encore à suivre mais je ne sais pas pendant combien de temps. On a besoin de bénévoles avant que, nous, on soit complètement sur les genoux."

Chauffeurs, mécanicien, coiffeur et postes à responsabilité

Les Restos du Cœur ont besoin de bénévoles pour des missions particulières : des chauffeurs, un mécanicien, un coiffeur et des responsables d'entrepôt.

Yolande Michel, à la tête du centre de Dijon depuis un an, cherche également un successeur. "La mission m'a beaucoup plu, je pense que s'il n'y avait pas eu le coronavirus, je serais restée, avoue-t-elle en souriant. C'était dur. Quand on vous dit : vous avez plus de 70 ans donc vous restez chez vous, vous avez l'impression d'être inutile." Elle ne vit pas le déconfinement comme une libération. "Il fallait adapter les locaux et changer tout notre fonctionnement."

Jean-Denis Barroy, président des Restos du Cœur de Côte-d'Or, opine : "Il faudrait qu'on trouve de nouveaux bénévoles pour que ceux qui se sont donnés puissent se reposer." Il relativise le manque de bras. "Depuis le déconfinement, on a un fonctionnement qui demande moins de bénévoles car les bénéficiaires ne peuvent plus entrer dans les centres." L'association a par exemple installé des stands pour assurer les distributions alimentaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess