Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : Oxalis, coopérative d'entrepreneurs-salariés, cartonne

-
Par , France Bleu Limousin

La crise sanitaire a fait réfléchir de nombreux dirigeants sur le format de leur société. Oxalis, coopérative d'entrepreneurs-salariés, a été très sollicité, car c'est un statut bien particulier. Explications

Plusieurs entrepreneurs tapent à la porte d'Oxalis
Plusieurs entrepreneurs tapent à la porte d'Oxalis

Ensemble, on est plus fort, voilà le slogan qui pourrait convenir à Oxalis, coopérative d'entrepreneurs fondée il y a 20 ans. Elle fédère près de 30 entrepreneurs-salariés, "du boulanger au chargé de communication" explique Matthieu Tanty, le coordinateur en Limousin d'Oxalis. Qu'est-ce qu'être entrepreneur-salarié ? Matthieu Tanty nous répond. Ces 30 dirigeants "ont une triple casquette : celle d'entrepreneur, qui mène son activité comme il l'entend ; celle de salarié, qui se verse un revenu, une paye qu'ils se versent en fonction de ce qu'ils ramènent à la coopérative ; enfin, celle d'associé, pour qu'il prenne en main ce cadre de travail et qu'il le fasse évoluer en fonction des besoins"

Oxalis a connu un regain d'intérêt

Ce statut, reconnaissons-le, peu être bien pratique en ce temps de crise. "Nos entrepreneurs-salariés ont pu durant la crise sanitaire bénéficier du chômage partiel" raconte Matthieu Tanty. Aujourd'hui, "la curiosité est là" envers ce mode de fonctionnement, ce statut "un peu bizarre de prime abord" explique le coordinateur en Limousin. Les 30 entrepreneurs-salariés risquent donc d'être rejoint dans quelques temps par d'autres

Choix de la station

À venir dansDanssecondess