Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : "On peut rouvrir dès ce week-end" assure le gérant du complexe Clap ciné à Canet

-
Par , France Bleu Roussillon

Emmanuel Macron se réunit ce jeudi soir avec les ministres pour parler de la réouverture des lieux publics fermés à cause de la crise du covid. Et les cinémas, fermés depuis le 30 octobre, s'impatientent de retrouver leurs spectateurs. À Canet, les gérants de Clap ciné sont prêts.

Le cinéma Clap ciné est maintenant fermé depuis plus de cinq mois.
Le cinéma Clap ciné est maintenant fermé depuis plus de cinq mois. - Jérôme Quaretti

Les cinémas vont-ils rouvrir prochainement ? Emmanuel Macron se réunit en fin d'après-midi avec les ministres pour parler des protocoles sanitaires et de la potentielle réouverture des lieux publics fermés à cause du Covid. Les salles obscures, fermées depuis le 30 octobre dernier, sont donc concernées. 

L'impatience des gérants de cinéma 

À Canet, Jérôme Quaretti le co-gérant, avec Frédéric Perrot, du complexe Clap ciné attend avec impatience cette réunion : "on espère un horizon, voir le bout du tunnel et qu'on puisse nous dire enfin clairement une date à partir de laquelle on va pouvoir rouvrir." 

"Nous demandons un traitement équitable." (Jérôme Quaretti, co-gérant du complexe Clap ciné, à Canet )

Il marque une pause avant d'ajouter : "les cinémas ne sont pas des lieux de cluster plus importants que les autres endroits qui sont restés ouverts comme les grandes surfaces par exemple. Nous avons les protocoles sanitaires qui sont déjà prévus. Nous demandons un traitement équitable par rapport aux autres commerces."

Des protocoles sanitaires déjà prêts 

D'autant plus que le gérant insiste sur le fait que les protocoles sont déjà prêts : "Nous pouvons rouvrir dès ce week-end, dans 24 heures si le gouvernement nous le demande ce soir. Il y a déjà les vitres, les masques, le gel et surtout les distanciations qui peuvent être appliquées facilement grâce au décompte précis qu'on fait de chaque spectateur.

Et puis avant la fermeture du 30 octobre un employait vérifiait avant chaque séance que chaque spectateur portait un masque et que la distance des deux fauteuils était respectée."

Et malgré la contrainte de la jauge, le co-gérant est catégorique il est grand temps de rouvrir les salles : "l'idée c'est que ce soit pas immédiatement viable économiquement, mais qu'on puisse réamorcer la pompe de l'activité cinématographique et que l'on soit de nouveau à l'équilibre à la fin de cet été. Ce qui n'est pas le cas actuellement, on a perdu plusieurs milliers d'euros, même si les aides de l'État nous permettent de survivre." 

Toute l'industrie du cinéma chamboulée 

Car c'est toute une industrie qui est chamboulée depuis plusieurs mois : "aujourd'hui, au niveau national, ce sont plus de 400 films qui attendent sur les étagères d'être proposés aux spectateurs. Il faut rouvrir les salles pour diffuser ces films et désengorger le système. Cela doit permettre aussi de continuer respecter la chronologie des médias, les films sont faits pour le cinéma à la base et non pas pour les plateformes de vidéos à la demande. Il ne faut pas l'oublier." 

Le président de la République, Emmanuel Macron, avait annoncé lors de sa dernière allocution télévisée en mars dernier que des lieux culturels devraient rouvrir dès la mi-mai. La réunion de ce soir permettra peut-être de lever des interrogations. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess