Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Nouvelle Eco : Plaisirs Fermiers, le succès du "consommer local" depuis le confinement

-
Par , France Bleu Poitou

Manger local, avoir tous ses produits au même endroit au lieu d'aller de ferme en ferme... C'est ce que proposent les magasins "Plaisirs Fermiers". Il y en a cinq dans les Deux-Sèvres et en Vienne. Celui de Poitiers a connu un succès fou pendant le confinement qui lui profite encore aujourd'hui.

Le magasin Plaisirs Fermiers connait un grand succès depuis le confinement
Le magasin Plaisirs Fermiers connait un grand succès depuis le confinement

300m2 de surface de vente, 140 producteurs, un laboratoire de découpe de viande sur place... le "Plaisirs Fermiers" de Poitiers a connu un succès fou pendant le confinement. Ce qui a le mieux fonctionné, c'est le drive : installé depuis 4 ans il n'avait jamais connu un tel succès. Elisa Bonneau est responsable des ventes du magasin : "Ça a été radical ! On est passé de 15-20 commandes par semaine à 180 la première semaine et _jusqu'à 530 sur la période de Pâques_."

La boutique a même été obligée de recruter temporairement six préparateurs de commande. Depuis le déconfinement forcément les ventes en drive ont diminué : 30 à 40 commandes par semaine en ce moment. C'est toujours plus qu'avant le confinement : la crise sanitaire a fidélisé de nouveaux clients : "Des clients qui viennent toutes les semaines, surtout des actifs qui ont eu le temps de cuisiner pendant le confinement. Les supermarchés étaient engorgé, on a aussi beaucoup parlé des producteurs locaux donc je pense que les gens ont changé leurs habitudes alimentaires."

La boutique a également été vitale aux producteurs locaux privés de marché pendant le confinement. Les producteurs habituels mais aussi de nouveaux producteurs : "Un producteur d'asperge nous a sollicité parce que lui ne faisait que les marchés alors il n'avait plus de débouché". 

La crise sanitaire, le confinement, les mesures restrictives, tellement nuisibles pour certains secteurs n'ont pas été un frein pour les boutiques "Plaisirs Fermiers". A la sortie du confinement 54 % des Français souhaitaient que leur alimentation devienne 100% locale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess