Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La nuit des bandas de Saint-Astier recherche des bénévoles

mardi 26 juillet 2016 à 20:40 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

La "nuit des bandas" qui doit se tenir du 29 au 31 juillet à Saint-Astier en Dordogne se voit contrainte de renforcer sa sécurité. Elle recherche de toute urgence des bénévoles pour que la fête puisse se tenir dans de bonnes conditions pour tous.

Contrôle de sécurité lors d'un festival de musique.
Contrôle de sécurité lors d'un festival de musique. © Maxppp - Maxppp

L'état d'urgence et les attentats qui viennent de se produire en France ont poussé les autorités à renforcer les mesures de sécurité autour de certaines manifestations et festivals. En Dordogne c'est le cas pour le festival "Culture aux cœurs" de Montignac ou encore "Mimos" à Périgueux.

A Saint-Astier, la 19e nuit des bandas qui aura lieu  ce week-end, du 29 au 31 juillet doit aussi renforcer son dispositif de sécurité. La ville va être fermée à la circulation dès vendredi matin 8h. Des plots de béton vont être posées aux entrées de certaines rues. Des mesures "rassurantes" pour la présidente du festival, Claudine Boissel qui se trouve toutefois dans une position délicate.

Une facture "sécurité quadruplée

Prévenue il y a moins d'une semaine de ce nouveau dispositif elle a été contrainte d'engager de nouveaux agents de sécurité. "Nous en aurons 34 alors que nous en avions prévu 12. La facture de 4.000 euros va quadrupler !" Pour compenser cette hausse, le bureau de l'association a décidé de passer le prix des boissons à 2,50 euros au lieu de deux euros. "Nous allons poser des panneaux pour expliquer notre décision aux gens. C'était ça ou faire payer l'entrée et il n'en était pas question."

Une vingtaine de bénévoles et quatre secoruistes

Claudine Boissel est également à la recherche de bénévoles. "Nous en avions prévu 16 pour vendredi et samedi soir pour fermer les trois portes d'accès au centre-ville mais la préfecture a créé neuf lieux de passage du coup nous sommes à la recherche d'une vingtaine de bénévoles supplémentaires pour pouvoir faire des rotations," explique la présidente de l'association. Deux bénévoles seront présents aux côtés de chaque agent de sécurité. La "nuit des bandas" recherche aussi quatre secouristes pour vendredi soir. "La Croix Rouge ne peut pas, la Sécurité civile non plus, tout le monde est déjà pris", se désole Claudine Boissel qui assure qu'elle respectera malgré tout les normes de sécurité imposées par la préfecture.

Si vous pouvez aider l'association, contactez le standard de France Bleu Périgord au 05.53.53.82.82 de 7h à 12h et de 14h à 18h nous vous indiquerons la démarche à suivre.