Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Incendies en Corse : le bilan provisoire s'établit à 1.500 hectares détruits par les flammes

dimanche 24 février 2019 à 7:27 - Mis à jour le dimanche 24 février 2019 à 14:38 Par Michèle Castellani et Patrick Rossi, France Bleu RCFM et France Bleu

La Corse a connu une nuit d'incendies, avec deux gros feux : à Calenzana en Haute Corse, le bilan provisoire à la mi-journée fait état de 1.250 hectares parcourus par les flammes. En Corse du Sud, c'est le feu de Sampolu qui a brûlé près de 50 hectares. Pas de victimes, des dégâts mineurs.

L'incendie, poussé par des vents violents , a détruit près de 600 hectares de végétation en Balagne
L'incendie, poussé par des vents violents , a détruit près de 600 hectares de végétation en Balagne - @sdis2b

Corse, France

En Haute-Corse, le feu de Calenzana est le plus important. À la mi-journée, le bilan provisoire sur cette seule micro-région s'établit à 1.250 hectares parcourus par les flammes. Le feu qui a menacé durant la nuit les villages de Calenzana et Moncale progresse toujours, attisé par un vent dont les rafales atteignent les 110 km/m. L'enjeu pour les pompiers à la mi-journée se situait  à la défense de la forêt de Bonifato. Les hommes au sol seront épaulés par trois Canadair. 

D'importants moyens aériens déployés sur place

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a indiqué, via son compte Twitter, que d'importants moyens étaient déployés sur place. "Cinq bombardiers d'eau sont engagés pour appuyer nos sapeurs-pompiers au sol : trois Canadair et deux Tracker de la base de Nîmes-Garons". "Des renforts de l'@Uiisc7 [Unité d'instruction et d'intervention de la sécurité civile] de Brignoles sont également dépêchés sur place. Fier de la mobilisation et de l'engagement de nos soldats du feu", a complété le ministre.

Une nuit en enfer

Le feu s'est déclaré vers 20h, il a été attisé par un vent fort avec des rafales allant jusqu’à 130 Km/h.  Plusieurs dizaines de personnes ont été confinées dans leurs habitations cette nuit. Il n’y a aucune victime. 110 hommes ont été engagés et des renforts sont attendus ce matin.  Le colonel Octavien Meschini, officier du service incendies et secours de Haute-Corse évoque une nuit difficile : « Le feu est parti vers 20 heures. C’était le vingtième départ de feu de la journée. On en a eu quatre de plus dans la nuit. Le feu est donc parti sur la piste qui mène à la forêt de la Flata. Poussé par un vent à plus de 100 km/h, il a menacé le village de Calenzana et un peu plus tard celui de Moncale. Nous avons mis plusieurs habitations en sécurité, confiné les gens. Nous avons évité les évacuations. Les lisières sont toujours actives au-dessus des villages. Pour l’instant il n’y a plus de risques concernant ces villages ». 

L’émotion, la tristesse et la colère de Pierre Guidoni

Le maire de Calenzana a passé la nuit auprès de ses concitoyens. Pierre Guidoni a vécu une nuit très difficile. « Calenzana et Moncale sont ce matin hors de danger. On a eu très peur hier soir. Le feu incontrôlable progressait très vite. Nous avons évacué la résidence des amandiers, la gendarmerie et une partie du village. Il y a eu une solidarité exemplaire de la population. Le feu est passé à quelques mètres des maisons. C’est catastrophique. Nous aurons un paysage lunaire. Je suis très en colère et j’ai eu peur. J’ai passé hier soir des moments très difficiles. Ce matin c’est la forêt de Bonifato qui est menacée. La journée risque d’être longue » conclut, amer, Pierre Guidoni.

L’émotion, la tristesse et la colère de Pierre Guidoni

Les canadairs ont été demandés.  Basés sur le continent, ils arriveront dans la matinée.  

A Sisco, ce sont 50 hectares qui ont été touchés, le feu est inaccessible sur les crêtes. Le vent s'est un peu calmé ce matin.

A Prunelli di Fium'orbu, 2 hectares ont été détruits.

En Corse-du-Sud aussi ... 

La Corse du sud a été touchée par une série surprenante de départs de feu hier,  7 au total, en deux heures de temps en fin d'après-midi, selon les pompiers. La nuit a été difficile aussi : Surtout à Sampolo.  50 hectares ont été parcourus et le feu est toujours en cours. Plusieurs reprises ont été enregistrées en matinée.  

Il n'y a aucun blessé, mais une habitation a été touchée à la toiture et des chataîgners sont partis en fumée.  

Jean-Baptiste Leccia, le maire de Sampolo

Deuxième feu d'importance, celui de Tolla, ou 80 hectares ont été dévastés. Le feu est en crête entre les villages de Tolla et de Cuttoli, il est inaccessible et pour l'instant ne menace aucun village. Il est sous surveillance.   

Enfin, un feu s'est déclaré à Zonza, au lieu dit Pinarellu. Il a parcouru 3 hectares. A l'aube, le vent a baissé en intensité sur le département, il souffle à 70 KM/H, alors que cette nuit les rafales ont atteint jusqu'à 120 Km/h