Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un professeur de musique d'Annecy appelle l'Élysée 195 fois en 24 heures pour se plaindre

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Un professeur de musique de 38 ans harcelait le palais présidentiel par téléphone. Ce lundi, il a passé quelques heures en garde à vue au commissariat de police d'Annecy avant d'être libéré et renvoyé devant la justice au mois de janvier 2019.

195 coups de téléphone passés en 24h au standard de l'Elysée
195 coups de téléphone passés en 24h au standard de l'Elysée © Maxppp - Bruno Lévêque

Annecy, France

Sur plainte du palais présidentiel, un habitant d'Annecy (Haute-Savoie) a été convoqué au commissariat de police ce lundi, et placé en garde à vue quelques heures. Pourquoi ? Pour harcèlement téléphonique.

Au mieux de sa forme vindicative, ce père de famille et professeur de musique de 38 ans a, en 24 heures, appelé 195 fois le standard de l'Élysée, pour, entre autre, dénigrer Emmanuel Macron. 

L'homme est un coutumier du fait. Depuis deux ans, il abreuvait les diverses administrations de ses plaintes, et injures, estimant qu'exprimer son mécontentement est un droit légitime en démocratie. Sa toute première victime avait été un directeur de la police nationale aperçu lors d’une émission à  la télévision.

Le harceleur téléphonique comparaîtra devant la justice en janvier pour appels malveillants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu