Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La passerelle de la Bolière à Orléans-La Source n'existe plus !

mercredi 8 août 2018 à 17:20 Par François Guéroult, France Bleu Orléans

A Orléans, un des symboles du quartier de la Source a désormais disparu du paysage : la passerelle de la Bolière a fini d'être détruite ce mercredi après-midi. Pour la ville, c'est un acte fort censé préparer une nouvelle étape de réhabilitation du quartier.

Le dernier morceau de pilier de la passerelle de la Bolière a été emporté par une grue ce mercredi après-midi
Le dernier morceau de pilier de la passerelle de la Bolière a été emporté par une grue ce mercredi après-midi © Radio France - François Guéroult

Orléans-la-Source, Orléans, France

La passerelle enjambait l'avenue de la Bolière, dans le quartier de la Source à Orléans, depuis les années 70. Elle n'est désormais qu'un souvenir. Le chantier de "déconstruction" de la passerelle, démarré il y a tout juste un mois, s'est achevé ce mercredi après-midi, le dernier morceau de pilier qui restait à détruire a été retiré par une grue imposante. C'est une page du quartier qui se tourne, afin d'en écrire une nouvelle, explique la ville qui a déboursé 700 000 euros pour mener à bien ces travaux.

Un chantier complexe...

D'un point de vue technique, le chantier s'est révélé complexe : "Il s'agissait d'une déconstruction et non pas d'une simple démolition brutale, souligne Christophe Robert, responsable des ouvrages d'art à la métropole d'Orléans. Il a fallu découper proprement, pour préserver et consolider la partie non visible de la passerelle, où existent des habitations. On a dû scier en tranches le tablier, ça fait des tranches de 25 tonnes chacune, quand même !

La passerelle a été découpée, tranche par tranche, jusqu'au dernier morceau de pilier - Radio France
La passerelle a été découpée, tranche par tranche, jusqu'au dernier morceau de pilier © Radio France - François Guéroult

... qui annonce d'autres opérations urbaines

Au final, c'est bien un symbole fort qui disparaît : la passerelle de la Bolière était devenue au fil des ans un facteur d'insécurité, facilitant les trafics, les caillassages et les rodéos sauvages. Mais sa démolition est aussi un acte fort, assure la ville, pour préparer la redynamisation des commerces de la place Ernest-Renan et la réhabilitation du secteur de la Dalle, avec la démolition probable de la tour T17 : "C'est un enjeu fort, à la fois sécuritaire, urbanistique et commercial, résume Niamé Diabira, adjointe au quartier de la Source. La disparition de cette passerelle déclenchera forcément un peu de mélancolie chez certains, mais si on prend du recul, on se dit qu'il faut faire redescendre la population sur l'espace public qui est en bas, pour redynamiser les commerces. C'est le démarrage du nouveau grand chantier de renouvellement urbain qui va être fait sur le quartier de la Source." Le reportage réalisé par France Bleu Orléans est à retrouver ici :

Le reportage de FB Orléans sur la destruction de la passerelle de la Bolière

Si la passerelle n'existe plus, les travaux en revanche ne sont pas tout à fait terminés, il faut à présent nettoyer et installer des barrières de protection des caténaires avant que le tramway ne reprenne du service sur l'avenue de la Bolière, le 25 août prochain.