Infos

La pauvreté progresse dans le Gard

Par Camille Payan, France Bleu Gard Lozère lundi 21 novembre 2016 à 18:27

La pauvreté progresse en France et dans le Gard
La pauvreté progresse en France et dans le Gard © Maxppp - maxppp

Le Secours Catholique - Caritas France vient de publier son rapport annuel : en France, la pauvreté gagne du terrain. Le nombre de personnes en situation précaire a progressé de 2,7% en 2015 par rapport à 2014. Et le Gard n'échappe pas à cette tendance.

Les chiffres sont alarmants: il y a neuf millions de personnes pauvres en France et près de la moitié sont des enfants et des jeunes. Le rapport pointe des familles de plus en plus fragilisées : un peu plus de 1 000 euros par mois pour payer un logement et toutes les charges. La situation de ces ménages ne cesse de se dégrader. Le constat est le même dans le Gard.

Le Gard un des départements les plus touchés par la pauvreté

En 2015, un peu plus de 14 000 personnes ont poussé les portes de l'antenne gardoise du Secours Catholique pour des besoins principalement en alimentation, mais certains foyers demandent aussi de l'aide pour payer les factures d'énergie, d'eau...

Dans le Gard, 20% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté c'est à dire avec moins de 840 ou 1 000 euros par mois. Ce sont surtout des familles monoparentales et des personnes seules qui sont touchées par la pauvreté.

C'est le cas de Sabine. Gardoise, maman de deux enfants, elle participe à plusieurs ateliers du Secours Catholique.

"Quand on n'a pas les moyens, c'est un peu dur, on est seul. Depuis que je viens ici, je suis plus détendue. Je me suis fait des copines. (...) Ça me fait du bien."

Sabine, bénficiaire du Secours catholique de Nimes.

Difficile de joindre les deux bouts

L'organisation note également l'augmentation de la précarité chez les personnes qui travaillent, "ces travailleurs pauvres". Certaines sont même en CDI, mais ne parviennent pas à boucler les fins de mois. La plupart ont fait depuis déjà plusieurs années une croix sur certains activités et ne partent plus en vacances.

Autre chiffre alarmant annoncé par le Secours Catholique : 60% des personnes accueillies dans le Gard ont des impayés et ont donc du mal à vivre.

Le Secours Catholique appelle les candidats à l'élection présidentielle à s'emparer de cette question.

Invité et ligne ouverte ce mardi sur France Bleu Gard Lozère

Le président du Secours Catholique dans le Gard Philippe Biron sera l'invité de France Bleu Gard-Lozère ce mardi à 7h50 et vous avez la parole à partir de 8h10:

Avez-vous du mal à boucler vos fins de mois ? Est-ce que vous faîtes des sacrifices ? Vous ne partez plus en vacances parce que vous n'avez plus les moyens ? Que devra faire le prochain président de la république pour faire stopper la spirale de la pauvreté ?

Réagissez à partir de 8h10 au 04.66.21.36.37.

Partager sur :