Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

CARTE : A Nice des rues deviennent piétonnes pour relancer les restaurants

-
Par , France Bleu Azur

La ville de Nice veut rendre certaines artères du centre aux piétons. Piétonniser va permettre de relancer l'activité des restaurants et de faire respecter de façon festive les distances entre les tables. Dès le 9 juin dans ces rues les terrasses vont pouvoir s'agrandir et empiéter sur la chaussée

Terrasses rue Delille dans le centre ville de Nice
Terrasses rue Delille dans le centre ville de Nice © Radio France - Alexandre Mottot

Depuis mercredi les terrasses des cafés, bars et restaurants sont ouvertes avec une jauge de 50 % de leur capacité et des tables de six maximum. Le 9 juin prochain certaines voies deviendront piétonnes au moment où le couvre-feu va passer à 23h.

La mairie de Nice décide au cas par cas. 

Par exemple, au centre ville de Nice, rue Chauvain une partie de la rue sera piétonne entre 18h30 à 22h30 de vendredi à dimanche soir. Même chose, non loin rue Delille, même si à cet endroit ça paraît plus facile car il y a des bornes amovibles sur une partie de la rue. Et puis les commerçants sont prêts à faire durer le plaisir au delà du week-end. 

Pour un petit morceau de la rue Alberti la piétonnisation ne se fera que les jeudis du mois de juin. Et dans un autre quartier derrière le port, rue Lascaris, une dizaine de commerces disent "bienvenue aux piétons". 

Pourquoi certaines rues et pas d'autres?

Pourquoi ces quatre rues seulement ? La mairie, la régie des transports, la préfecture ou encore la voirie regardent si les projets sont réalisables. Dans le cas de la rue Basvastro qui est devenue piétonne l'année passée à la même époque, la décision n'est pas encore prise et les discussions continuent. Mais si tout se passe bien, toutes les piétonnisations pourraient être reconduites, en juillet, en août ou le temps de quelques nocturnes en été.    

Nice on compte 970 terrasses et une centaine de demande d'extension ont été faites. (94 demandes à la date du 30 avril).

Le maire de Nice a également indiqué qu’une « exonération de la redevance de droits de terrasse » sera effective jusqu’au 30 juin. Pour les établissements qui ne bénéficient pas de terrasse, il réfléchie actuellement à une façon de « compenser ce sentiment d’injustice par rapport à ceux qui ont une meilleure situation géographique ».  

Pour afficher ce contenu Google Maps, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Gérer mes choix

"Pas plus de tables, mais plus d'espaces!"

Bernard est à la tête du restaurant épicerie le 'Terroir divin" rue Delille à Nice.  Il est très enthousiaste à l'idée de réinvestir l'espace public et d'étendre sa terrasse. Il est habitué aux grandes tablées festives, il a même organisé des apéros géants dans sa rue avec ses collègues. ce temps est révolu selon lui. Il précise néanmoins qu'il ne sortira pas plus de tables mais que les tables seront beaucoup plus espacées , près de deux mètres bord à bord.

Pour le célèbre restaurateur nissart Alex Gepetto. "On attend les règles et on les respectera. Nous avons 200 mètres de rue, on est quatre restaurants si on nous donne l'ordre, on s'étale! et sinon on reste à la maison à regarder la télévision... et Nice qui perd!" ajoute-t-il dans un éclat de rire.

La piétonnisation est-elle un outil anti-covid?

Grégor travaille au restaurant Sixsa rue Chauvain, dans la partie située entre les rue Gioffredo et la rue de l'Hôtel des Postes. Il est heureux de pouvoir rouvrir et même de pouvoir le faire au moins jusqu'à 23h avec une terrasse plus sécurisée. Il déplore que la restauration soit si souvent montrée du doigt comme un facteur de contamination. Selon lui les mesures d'hygiène sont strictes et suffisamment connues de tous pour ne pas empêcher l'ouverture des établissements. 

Anoushka travaille au Poké Love rue Alberti. Elle et les restaurateurs de sa rue sont heureux de pouvoir rouvrir et de bénéficier de cette piétonnisation, même si c'est seulement le jeudi. Le fait d'espacer les tables entre elles à l'extérieur permet de définitivement lever les craintes de contamination au restaurant. Elle conclue dans un rire "Contre le Covid, il faut piétonniser les rues!"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess