Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La piscine de Crest dans la Drôme : plus chère et plus clivante

vendredi 26 octobre 2018 à 19:27 Par David Meilhac, France Bleu Drôme Ardèche

Les opposants au centre aquatique de Crest sont toujours plus nombreux. Ce jeudi, la 3CPS (Communauté de Communes de Crest et du Pays de Saillans) a appris que le coût du projet augmentait de deux millions d'euros. La fiscalité des habitants pourrait en souffrir.

Le projet de centre aquatique, tel qu'imaginé au départ par les architectes.
Le projet de centre aquatique, tel qu'imaginé au départ par les architectes. - Agence Coste Architectures

Crest, France

Pas d'Hervé Mariton jeudi à ce conseil extraordinaire de la 3CPS. Le principal artisan de ce projet de centre aquatique ne s'est pas déplacé, ce qui peut laisser croire que le maire de Crest croit toujours en ses chances. Pourtant, l'avant-projet sommaire n'a été prolongé qu'à une courte majorité : 21 votes Pour, 16 contre, et 2 abstentions : la colère gronde.

Une facture qui augmente encore

La cause du courroux des élus : le prix prévu pour s'offrir ce centre aquatique avec bassins et balnéo passerait de 9 millions d'euros hors-taxe à 11 millions d'euros. Il faudrait déplacer le projet sur un nouveau site, non loin de la gendarmerie, faire des travaux pour éviter les inondations, rendre le bassin extérieur plus profond à la demande de la mairie de Crest... La note semble bien trop salée pour certains élus.

Une fiscalité en forte hausse

Parmi les opposants de la première heure : le maire d'Aouste-sur-Sye, également vice-président de la 3CPS en charge des finances. Denis Benoit a fait ses comptes, et les a présentés au Conseil : le taux d'imposition intercommunal bondirait de 40%, augmentant la note annuel des habitants de quelques dizaines à plusieurs centaines d'euros selon les taxes foncières ou taxes d'habitation de chacun. 

Trop peu de contribuables engagés.

Denis Benoit estime le nombre d'utilisateurs potentiels de ce centre aquatique à 45.000. Ceux qui paieraient ne seraient eux que 15.000, et encore, seuls 4.000 sont contribuables. 4.000 habitants pour régler la note de 45.000 nageurs : pas dit que l'avant-projet définitif, déposé au printemps, rencontrera encore une majorité d'élus favorables. Nous n'avons pas réussi à joindre le président de la Communauté de Commune de Crest et du Pays de Saillans pour qu'il lève les inquiétudes.