Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La plateforme Bibou propose des hébergements gratuits pour les animaux de compagnie chez des particuliers

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

En ce début juillet, la question de la garde des animaux de compagnie se pose pour de nombreux vacanciers. Pour y répondre, des Nantais ont lancé une plateforme, Bibou, pour trouver un hébergement gratuit à ces animaux chez des particuliers.

Les enfants pourront apprendre à s'occuper d'un animal pendant des petites périodes, en accueillant celui d'une personne en vacances, avant d'en adopter un.
Les enfants pourront apprendre à s'occuper d'un animal pendant des petites périodes, en accueillant celui d'une personne en vacances, avant d'en adopter un. © Maxppp - Odilon Dimier

France

Avant de partir en vacances d'été, certains Français se demandent comment faire garder leur animal de compagnie, quand ils ne peuvent pas le prendre avec eux. L'an dernier, 60 000 chats et chiens ont été abandonnés pendant les mois de juillet et août, sur 100 000 en un an. Pour lutter contre cette vague d'abandons massive, des Nantais ont inventé la plateforme Bibou.

Un hébergement gratuit chez des particuliers

C'est un réseau réseau social qui met en relation les propriétaires d'animaux et des personnes qui pourraient les héberger gratuitement. Le site a été lancé début juin. Depuis, Franck Pignon, cofondateur de Bibou, recense "160 propriétaires et une bonne soixantaine d'accueillants". Les propriétaires doivent simplement apporter "le matériel nécessaire au bien-être et à l'alimentation" de leurs animaux.

Maria Bergeot s'est inscrite après avoir entendu parler de la plateforme par une amie. Sa fille de 13 ans, Ana, souhaite avoir un chien. La famille part souvent en vacances, donc elle ne peut pas prendre en charge un chien à plein temps.

Les utilisateurs doivent apprendre à se connaitre

Leur compte décrit la maison avec "un jardin clos (protégé par un grillage, des haies...)". Idéal pour héberger un chien quelques jours.  La mère et la fille ont déjà reçu plusieurs demandes.

"Elle est folle d'avoir son premier chien à la maison. Elle m'a sauté dans les bras en me disant merci."

Avant de garder Apache, un border collie de trois mois pendant un week-end de juillet, la famille va recevoir le chiot et sa maîtresse pour qu'ils prennent connaissance des lieux. Cette première rencontre est essentielle pour que la propriétaire ait confiance en Ana. Franck Pignon de Bibou préconise ce fonctionnement.

"Cela permet de connaître la personne et, en même temps, de dire comment est le caractère de chaque animal, ce dont ils ont besoin, le type de croquettes, les médicaments s'il y en a à prendre."

Rompre la solitude et l'ennui en hébergeant des animaux

Maria pense que la venue du petit Apache va permettre de responsabiliser sa fille. "Comme ça, elle se rendra compte aussi ce que c'est de s'occuper d'un animal", escompte la maman. "Plutôt que de se lancer tout de suite dans l'achat d'un chien, progressivement, on verra si elle veut vraiment qu'on ait un chien."

La plateforme est notamment destinée aux personnes âgées ou handicapées qui ne peuvent pas prendre soin d'un animal sur une longue période. Elles pourront ainsi en accueillir ponctuellement. Ce qui peut être très bénéfique pour leur santé mentale. Le contact avec un chat, un chien, un hamster, ou même un cheval, réduit l'anxiété et aide à prendre confiance en soi.

Choix de la station

France Bleu