Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La plateforme d'accueil des demandeurs d'asile déménage à Paris

jeudi 4 janvier 2018 à 7:02 Par Faustine Calmel, France Bleu Paris et France Bleu

Depuis des mois, les files d'attente s'allongent devant la plateforme gérée par France Terre d'Asile dans le dixième arrondissement. Les réfugiés y dorment, dans des conditions indignes. Excédés, les riverains viennent d'obtenir sa fermeture et son transfert vers le boulevard Ney, dans le 18ème.

L'actuelle PADA du boulevard de la Villette à Paris, rebaptisée le "trottoir des 40.000"
L'actuelle PADA du boulevard de la Villette à Paris, rebaptisée le "trottoir des 40.000" © Radio France - Faustine Calmel

Paris, France

C'est un peu la patate chaude dont personne ne veut mais qui doit bien exister. La plateforme d'accueil des demandeurs d'asile est le lieu où les migrants qui souhaitent rester en France peuvent venir déposer un premier dossier et obtenir un rendez-vous en préfecture. Mais c'est loin d'être une simple formalité. 

Pour pouvoir accéder aux locaux de la PADA, les migrants doivent parfois dormir sur place, plusieurs nuits d 'affilée. Des bagarres éclatent. Les forces de l'ordre interviennent régulièrement, avec des gaz lacrymogènes pour disperser la foule. Et les riverains, réunis dans le Collectif des Habitants Associés Jaurès/Stalingrad/Flandre/Jemmapes demandent depuis plusieurs mois aux autorités de faire cesser les nuisances. "On a dénombré plus d'une vingtaine de blessés dans la file d'attente" explique l'un de ses animateurs, Pierre Vuarin. "Passer des nuits par terre, agglutinés les uns contre les autres, c'est indigne. Pour les demandeurs d'asile et pour les habitants qui ne sont plus en sécurité et ne peuvent parfois plus circuler sur le trottoir.  Une telle situation va à l'encontre du droit d'asile et détruit le quartier".

Du boulevard de la Villette vers le boulevard Ney

Saisi par les riverains, alerté aussi par la maire de Paris, le préfet de police a proposé le 21 décembre dernier de transférer la PADA vers le site de la préfecture situé boulevard Ney, dans le 18ème arrondissement. Des locaux en partie libérés par les nouvelles modalités de délivrance du permis de conduire via Internet, "déjà sécurisés et adaptés à l'accueil du public" précise la préfecture de police qui explique attendre toujours la réponse de France Terre d'Asile.

Le 18ème, arrondissement martyr

Mais du côté de la mairie de Paris et de celle du 18ème arrondissement, on s'étonne de ne pas avoir été tenu au courant de cette proposition. Et qu'une fois de plus, ce soit ici, à quelques centaines de mètres de l'actuel centre humanitaire de la porte de la Chapelle, que l'on implante une nouvelle structure d'accueil des migrants.

La fin du "premier arrivé, premier servi"

Pour éviter que la situation du boulevard de la Villette ne soit transposée au boulevard Ney, la préfecture de police demande à France Terre d'Asile de mettre fin au système du "premier arrivé, premier servi". Un dispositif de prise de rendez-vous à partir d'une application téléphonique ou d'Internet doit être mis en place pour éviter la reconstitution quotidienne des files d'attente.

Reste que les demandeurs d'asile ne sont pas tous au courant et ne disposent pas tous des outils ou des possibilités de comprendre comment va fonctionner le nouveau système.

La PADA a accueilli en 2017 17.435 personnes selon la préfecture de police de Paris. L'Ile-de-France concentre la moitié des demandes reçues chaque année dans tout le pays.