Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La pluie douche la fréquentation du Grand Prix moderne de Pau

dimanche 13 mai 2018 à 21:29 Par Pierre Coquelin, France Bleu Béarn

Après un vendredi radieux, la pluie est venue jouer les trouble-fêtes pour le Grand Prix moderne de Pau. Selon l'organisation du Grand Prix, la fréquentation avoisine les 25 à 27 000 visiteurs, soit 10 000 de moins que l'édition record de 2017.

Météo et bilan "catastrophiques" pour les casetas de la place Clémenceau, à l'issue du premier week-end de Grand Prix
Météo et bilan "catastrophiques" pour les casetas de la place Clémenceau, à l'issue du premier week-end de Grand Prix © Radio France - Pierre Coquelin

Pau, France

Un départ sur les chapeaux de roues, et puis le soleil a fait une sortie de piste pour ce premier week-end de Grand Prix à Pau. Sur la place Clémenceau, les casetas sont bien vides ce dimanche. "Si nous avions du soleil tout le temps, comme vendredi, ce serait bien. Mais samedi et dimanche, c'est catastrophique. Les gens ont froid. Ils viennent manger un petit peu, mais sans boire, et restent très peu de temps", confie Jean-Jacques. "Les gens ont moins envie de se déplacer quand il fait 15 degrés", renchérit Jean-Pierre. "Là, y a personne : normalement, on ne peut pas passer", réagit Clarice. 

10 000 entrées de moins qu'en 2017

Difficile donc de rivaliser avec l'édition 2017, où l'organisation avait battu un record de participation (37 000 visiteurs sur les Grand prix moderne). La fréquentation avoisinerait cette fois les 25 à 27 000 entrées, soit 10 000 de moins qu'en 2017. C'est moins catastrophique du coté des entrées payantes, où on passe de 15 000 à 14 000 entrées. Les organisateurs espèrent se rattraper le weekend prochain. "La météo a été ce qu'elle était. Mais le spectacle sportif était au rendez-vous. Les indicateurs ne seraient pas trop mauvais pour le week-end du grand Prix historique. On espère que le soleil sera au rendez-vous pour une grande fête populaire", commente Eric Saubatte, adjoint en charge des sports à la mairie de Pau. 

Le Grand Prix historique a lieu les 19 et 20 mai. L'année dernière, il a attiré plus de 22 600 spectateurs. 

Le week-end du Grand Prix moderne avait pourtant démarré sur les chapeaux de roues, avec un vendredi radieux à Pau - Radio France
Le week-end du Grand Prix moderne avait pourtant démarré sur les chapeaux de roues, avec un vendredi radieux à Pau © Radio France - Pierre Coquelin