Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La pluie perturbe la fin des moissons

mardi 26 août 2014 à 11:35 Par Vincent Delorme, France Bleu Picardie

Juillet et août n'ont jamais été aussi arrosés, à Abbeville, que cette année, indique Météo France. Une pluie qui est mal tombée, en pleines moissons. Un tiers des surfaces de blé n'a pas encore pu être récolté. Ce qui pose des problèmes à la fois pour la qualité et la quantité.

Un été sec aurait maintenu la qualité et la quantité du blé (illustration)
Un été sec aurait maintenu la qualité et la quantité du blé (illustration) © Radio France - -Francis Gaugain

Un mois de retard pour les moissons. Les deux tiers des champs de blé ont été moissonnés, dans la Somme. Seulement ! La faute à la pluie. Les mois de juillet et d'août ont d'ores et déjà battu un record de précipitations, indique Météo France, ce matin, à Abbeville. Avec 247 millimètres, un record depuis 1945 . Des trombes d'eau qui rendent parfois les champs difficilement accessibles et qui peuvent faire germer les épis, sur pied.La qualité, comme la quantité en souffrent.La FDSEA lance même un appel à la solidarité entre exploitants.   Clara Lecocq Reale a rencontré un céréalier en difficulté, près de Cayeux-sur-Mer.

Retard moissons / ENRO

                                   La FDSEA de la Somme demande à ses adhérents qui ont fini de moissonner de mettre à disposition de leurs collègues en difficulté et de leur prêter leurs moissonneuses-batteuses. Une solidarité élémentaire pour François Magnier, le directeur de la FDSEA Somme.

Retard moissons / SON