Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La réforme des retraites

Réforme des retraites : la plus grande usine hydro-électrique de France mise à l'arrêt, annonce la CGT

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Le syndicat CGT mines-énergie en Isère annonce avoir cessé ce mardi 21 janvier la production électrique issue du barrage de Grand'Maison (Isère). Une action dans le cadre de la grève contre la réforme des retraites.

Le barrage de grand'maison
Le barrage de grand'maison - Capture d'écran Google Maps

"Une soixantaine de grévistes sont sur place et s'apprêtent à y passer la semaine", Cédric Thuderoz, secrétaire régional de la CGT mines-énergie en Isère explique la démarche des membres de son syndicat. Il n'avait pas encore arrêté la production des barrages isérois jusque-là.

Ce soir, dans un communiqué, la centrale syndicale revendique cette action, pour faire pression sur le gouvernement : "Les électriciens et gaziers, et notamment les hydrauliciens, ont décidé, en assemblée générale de grévistes, la reprise en main de la plus grosse usine hydro-électrique de France GRAND’MAISON soit -1.600 MW qui ont été mis à l’arrêt depuis 6h55 ce 21 janvier".

Le site de Grand'Maison est effectivement dans sa catégorie le site le plus puissant en France. Située sur l'Isère et la Savoie, construit en 1988. "Avec une météo favorable à la consommation électrique, ce site devient capital pour maintenir le réseau" ajoute la CGT, qui demande toujours au gouvernement de revoir sa position sur la réforme des retraites : "Seule la politique obtus de ce gouvernement portera les responsabilités des effets sur le réseau électrique".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess