Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La police nationale de l'Indre lance sa page sur Facebook

-
Par , France Bleu Berry

Depuis le 7 novembre, la police nationale de l'Indre est présente sur Facebook. Une volonté des policiers pour avoir une visibilité supplémentaire, pouvoir diffuser des informations et des conseils ou encore avoir la possibilité d'échanger avec la population.

La page Facebook de la police nationale de l'Indre a été créée le 7 novembre
La page Facebook de la police nationale de l'Indre a été créée le 7 novembre © Radio France - Capture d'écran - Page Facebook Police nationale de l'Indre

Châteauroux, France

La police nationale de l'Indre arrive sur Facebook. Depuis le 7 novembre, une page a été créée et est alimentée quasiment quotidiennement. Une présence devenue indispensable sur le réseau social. En quelques semaines, la page est déjà suivie par plus de 600 personnes. "Les nouvelles technologies, on ne peut passer à côté. Il faut qu'on ait notre place là-dessus", insiste Michel Cassagne, directeur départemental de la sécurité publique de l'Indre.

La communication est essentielle. Si on veut être visible, il faut être sur Facebook"

Des messages de prévention qui passent plus facilement

Depuis le 7 novembre, la police nationale de l'Indre distille des précieux conseils pour l'éclairage des voitures, les consignes de prudence pour les cyclistes pendant l'hiver... Des informations sur des déviations après des accidents peuvent également être partagées. "On peut passer des messages de prévention. Les gens vont beaucoup chercher les choses, les photos, les images, pas beaucoup de texte", poursuit Michel Cassagne. 

Cette visibilité supplémentaire peut être utile à la police. "C'est aussi un rapprochement avec les gens. Ils peuvent nous faire remonter des informations, on peut s'en servir. Et puis, c'est une question d'image, de visibilité", explique le directeur départemental de la sécurité publique. "Il faut montrer aux gens que nous ne sommes pas là que pour leur mettre des prunes. Ils peuvent compter sur nous pour qu'on leur mette des amendes. Mais on peut aussi les aider quand ils en ont besoin", ajoute-t-il.

La police présente pour lutter contre les "fake news"

La présence de la police nationale de l'Indre répond aussi à un besoin de délivrer des informations vérifiées. En pleine époque d'Internet et des réseaux sociaux, les rumeurs courent très vite. "Il y a une soif de connaître tout de suite. Et quand les gens ne savent pas, ils trouvent n'importe quoi ou ils inventent", regrette Michel Cassagne. 

Autant leur donner quelque chose d'officiel, de contrôlé. On ne va pas dire de bêtises"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu