Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La police nationale recrute 200 adjoints de sécurité dans le Grand Est

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

La police a besoin de bras, et elle recrute dans le Grand Est. La région est particulièrement en manque car de nombreux jeunes vont travailler à l'étranger, attirés par les meilleurs salaires.

Opération séduction, ce jeudi au commissariat de Metz pour les jeunes des missions locales.
Opération séduction, ce jeudi au commissariat de Metz pour les jeunes des missions locales. © Radio France - Marc Bertrand

Opération séduction ce jeudi au commissariat de Metz, avec des jeunes des missions locales de Moselle. Les policiers leurs ont montré les motos de la police, et même le véhicule blindé du RAID, pour susciter des vocations. Le but, c'est de recruter des adjoints de sécurité, des agents de police contractuels qui pourront ensuite passer le concours de gardien de la paix. 

Plus de besoins dans le Grand Est

La police recherche quelque 200 adjoints de sécurité dans le Grand Est. Les postes sont accessibles sans le baccalauréat. Mais dans les jeunes venus visiter le commissariat, beaucoup sont en reconversion : "J'étais commercial avant", dit l'un d'eux, 22 ans, qui dit réaliser son rêve d'enfance en devenant policier. "C'est servir les autres aussi", dit une autre, ex-auxiliaire de vie, qui souhaite également se reconvertir.

Depuis les suppressions de postes des années 2010, la police nationale manque d'effectifs. Et la région Grand Est est particulièrement concernée. Philippe Tireloque est le DDSP de la Moselle, le grand patron de la police dans le département : "La difficulté pour la région Est, c'est la concurrence des pays étrangers qui attirent les jeunes vers d'autres métiers avec des salaires plus élevés. On cherche aussi des jeunes avec des permis de conduire. On n'a pas trop de difficultés à trouver des candidats, mais il faut des gens motivés, passionnés, et qui acceptent les contraintes physiques et morales du métier"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess