Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La politique, le sujet à bannir des discussions du réveillon

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu

Attention, sujet sensible ! Alors que la plupart des repas de Noël se déroulent sans éclats de voix, parfois la discussion s'envenime. La faute, bien souvent, à la politique et aux points de vue qui divergent.

Si vous voulez éviter que les assiettes volent durant les repas de Noël, un seul sujet à éviter, la politique ! (illustration)
Si vous voulez éviter que les assiettes volent durant les repas de Noël, un seul sujet à éviter, la politique ! (illustration) © Radio France - Pierre HECKLER / PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN/MAXPPP

Département Creuse, France

Vous comptez sans doute réveillonner en famille pour Noël. Peut-être même que vous remettrez le couvert le 25 midi, et au Nouvel An. Ces grandes tablées sont bien souvent l'occasion de se retrouver et de partager du bon temps, mais cela peut vite tourner au fiasco quand certaines thématiques s'invitent sur la table. Elections, grèves ou casseroles, la politique demeure le sujet à éviter si l'on veut des fêtes réussies.

Chez Françoise, pour les fêtes, les invités sont priés de laisser les discussions rugueuses et les points de vue tranchés sur le palier. "Cela s'envenime très rapidement", raconte cette creusoise, rencontrée dans les rues de Guéret. "En général, autour de la table, il y a des avis assez partagés, assez tranchés, et donc rapidement ça dégénère. Le ton monte et les insultes arrivent assez vite." Un sujet qui devient donc, dans certaines familles, presque tabou. Jacques lui se souvient d'un Noël, une année d'élections. "Des gens qui étaient un peu trop à gauche, d'autres un peu trop à droite, ça faisait un peu des étincelles."

Une année à hauts risques 

Cette année encore, les sujets brûlants et à risques ne manquent pas : la réforme des retraites, la grève à la SNCF, le mouvement des Gilets Jaunes ou encore les élections municipales de mars prochain sont autant de pièges à éviter. "Surtout quand on a une famille aux horizons un peu différents, aux profils un peu différents", détaille Romain, qui préfère "se concentrer sur la bûche", et respecter la trêve des confiseurs pour Noël. 

Un vœu pieux mais parfois, difficile d'y échapper, la politique s'invite dans les conversations par la petite porte. L'une des solutions, "on reprend avec modération de quelque chose, et on change sujet", confie Benoit. Sinon, reste la fuite : changer de place à table, ou encore plus radical, rejoindre la table des enfants. Il parait que les débats y sont beaucoup moins virulents.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu