Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Recensement : la population d'Alès continue d'augmenter

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Avec 40.802 habitants, Alès poursuit sa "remontada" démographique entamée il y a quatre ans. Elle se confirme avec la publication des chiffres de l'Insee qui indique une augmentation de 1,44%, bien au-dessus de la progression nationale qui s'établit à 0,6%.

La foule au marché de l'abbaye pour le dernier jour de 2020.
La foule au marché de l'abbaye pour le dernier jour de 2020. © Radio France - Ludovic Labastrou

La population d'Alès continue de croître pour s'établir à 40.802 habitants. Elle conserve sa place de deuxième ville du département. Une croissance de 1,44%, beaucoup plus que la moyenne nationale qui s'établit à 0,6% (0,3% dans le Gard). Autre élément qui confirme ce regain d'attrait de la capitale des Cévennes, plus de 400 logements dans le secteur public ont été construits ces deux dernières années.

La ville à taille humaine où il fait bon vivre

Ce dernier jour de l'année 2020, ils sont nombreux à se presser au marché de l'abbaye à Alès, réveillon oblige (dans le respect des consignes sanitaires ?). Des dernières courses et la satisfaction de voir leur ville aller de l'avant. "Avant, c'était les mines et c'était gris", dit cette native pur sucre, mais "depuis les choses se sont bien arrangées". 

Des Alésiens contents globalement de l'espace du bien vivre.

Le taux de chômage préoccupe les habitants

Une ville plus belle, "mais ce qui nous faudrait, ce sont des usines et du travail pour nos jeunes". Le chômage à Alès s'établit autour de 12%, "ça va mieux, mais c'est encore beaucoup" reconnait-on du coté de la mairie qui signale qu'avec la perte des mines, il y a trente ans, il s'établissait à 25%.

Reportage au marché de l'abbaye à Alès (Gard).

La page des mines est désormais tournée

Entamée en 2016 la "remontada démographique" à Alès se confirme : +583 habitants. Quelque 40.802 personnes vivent dans la capitale des Cévennes. Rassurant, après le bug de 2014 : Alès était passé en dessous de la barre symbolique des 40.000 habitants, loin quand même de la saignée (-4.000) de la fermeture des mines il y a trente ans. Une "page désormais tournée" estime son premier magistrat.

Max Roustan, maire d'Alès (Gard).

Avec une croissance de +1% par an, Alès pourrait atteindre les 42.000 habitants en 2023.

Max Roustan et Christophe Rivenq, le maire d'Alès et le président d'Alès-Agglo.
Max Roustan et Christophe Rivenq, le maire d'Alès et le président d'Alès-Agglo. © Radio France - Ludovic Labastrou
On se presse devant le marché de l'abbaye d'Alès (Gard)
On se presse devant le marché de l'abbaye d'Alès (Gard) © Radio France - Ludovic Labastrou
Choix de la station

À venir dansDanssecondess