Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La population de la Mayenne reste stable d'après l'INSEE

-
Par , France Bleu Mayenne
Laval, France

L'INSEE vient de publier ses nouveaux chiffres de la population française. En Mayenne entre 2010 et 2015 la population a légèrement augmenté (+ 0,1%). Mais certaines grandes villes perdent des habitants tout comme le nord et l'est du département. État des lieux.

En cinq ans le nombre d'habitants a augmenté de 0,1% en Mayenne, soit 1.605 habitants de plus.
En cinq ans le nombre d'habitants a augmenté de 0,1% en Mayenne, soit 1.605 habitants de plus. © Maxppp - Maxppp

La population en Mayenne reste stable entre 2010 et 2015 explique l'INSEE. L'Institut national des statistiques et des études économiques vient de publier ses nouveaux chiffres de la population française. En cinq ans le nombre d'habitants augmente de 0,1% dans notre département soit 1.605 habitants de plus. Malgré cette hausse, la Mayenne fait figure de mauvais élèves dans la région Pays de la Loire.

Les campagnes se dépeuplent ...

Deux éléments paraissent inquiétants dans cette étude de l'INSEE. Seul le solde naturel participe à la croissance démographique en Mayenne. C'est à dire qu'il y a plus de naissance que de décès chaque année. Cependant le solde migratoire est négatif. Il y a plus de départs que d'arrivées. La Mayenne se dépeuple également dans ses campagnes. Certaines intercommunalités souffrent de la baisse de la population. La communauté de communes du Mont des Avalloirs par exemple avec une baisse de 0,6% entre 2010 et 2015. Au total les intercommunalités mayennaises où la population diminue, perdent en moyenne 535 habitants par an.

Les grandes villes aussi ...

Parmi les trois communes de plus de 10.000 habitants dans le département, Laval et Mayenne voient leur nombre d'habitants baissé. En cinq ans, la première a perdu 1.090 habitants et la deuxième 285. Château-Gontier est la seule ville de plus de 10.000 habitants a enregistré une hausse de sa population (+ 160 habitants en cinq ans). Au total, 47% des communes du département ont perdu de la population entre 2010 et 2015 d'après l'INSEE.

D'autres communes résistent

Au rayon des communes en croissance démographique entre 2010 et 2015, celles de La Baconnière (+280), Changé (+255), Loiron-Ruillé (+230) et Louverné (+215). Ces communes font figure d'exceptions car la population diminue pour 121 d'entres elles. La Mayenne compte 255 communes. Du côté de Loiron-Ruillé la fusion en 2016 explique en partie cette croissance, mais pas que. "Nous sommes positionnés entre les bassins d'emplois de Laval et de Vitré avec en même temps la proximité de la départementale 57 qui est un axe de circulation majeur. L'accès aux diverses villes de la région mais aussi de Rennes se fait facilement" explique Bernard Bourgeais le maire de Loiron-Ruillé.

Bernard Bourgeais le maire de Loiron-Ruillé

   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess