Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La Poste : bientôt à Brive, le courrier n'arrivera pas avant 15h30 chez certains habitants

-
Par , France Bleu Limousin

Des réorganisations sont en cours au sein de La Poste dans le pays de Brive, en Corrèze. Si bien qu'à compter de mi - mars, le courrier n'arrivera pas avant 15h30 pour ceux qui habitent sur la fin de tournée des facteurs.

Les facteurs de La Poste commenceront leur tournée plus tard... le courrier sera donc livré plus tard
Les facteurs de La Poste commenceront leur tournée plus tard... le courrier sera donc livré plus tard © Radio France - Emmanuel Claverie

Brive-la-Gaillarde, France

Certains râlent déjà quand leur courrier n'arrivent pas avant midi, ce sera pire à partir du 19 mars pour des habitants de Brive. Car certains vont devoir attendre au delà de 15 heures avant que le facteur passe. En cause : plusieurs réorganisations mise en place par La Poste. La première, c'est la fermeture prochaine du centre de pré-tri de Limoges. Le courrier arrivera désormais de Clermont-Ferrand, une heure de route plus loin quand tout va bien, ce qui va décaler tout le reste : le tri local, puis la distribution. Du coup, et comme cela commence à être fait un peu partout en France, La Poste va mettre en place un nouveau rythme de travail. Les premiers à l'expérimenter en Corrèze seront les facteurs de Brive. Au lieu de faire 7h de travail de suite (6h50-13h50 avec une pause payée de 20 minutes), leurs horaires seront désormais : 7h45-12h et 12h45-15h30, avec une pause méridienne non payée de 45 minutes.

"Des personnes se sont déjà désabonnées des quotidiens" à cause de la distribution tardive

Tout ça fait que, pour celles et ceux qui habitent à la fin des tournées des facteurs à Brive, le courrier pourra être distribué jusqu'à 15h30. La direction s'adapte, dit-elle, "à la baisse des volumes de courrier (7% par an en moyenne)". Cela va l'accentuer selon le syndicat Sud PTT. "On a d'ailleurs perdu nombre de personnes qui étaient abonnées à des quotidiens" lance Guillaume Martin, lui même facteur à Brive, secrétaire général adjoint du syndicat en Limousin. "Elles m'ont dit s'être désabonnées tout simplement parce que, en recevant le courrier à 13h, la lecture du quotidien est moins attrayante que quand le journal arrive le matin dans la boîte aux lettres. Ce qui amplifie donc la baisse du courrier à distribuer" grince-t-il, "le service public n'est plus l'affaire de La Poste". Par mail, la direction répond que "les facteurs continueront d'assurer les missions de service public confiées à La Poste : la distribution du courrier 6 jours sur 7 et le transport de la presse". Comprendre : elle n'est pas tenue de respecter des horaires. La Poste explique aussi s'adapter à "l'augmentation des volumes de colis, et au développement de nouveaux services de proximité assurés par les facteurs. Cela vise à préserver le réseau de facteurs et à maintenir une qualité de service équivalente pour les clients".

Le centre de tri de Larche va fermer

Reste que ces réorganisations auront aussi un impact pour les professionnels sous contrat avec La Poste, dont le courrier doit être livré et relevé à une heure précise. Il arrivera désormais plus tard et sera récupéré plus tôt. Enfin, dans le cadre des évolutions en cours, le centre de tri de Larche sera fermé et les agents intégrés à la plateforme d'Ussac. Ils devront faire plus de kilomètres aller-retour pour faire leurs tournées, mais "il n'y aura ni suppression d'emploi ni licenciement" précise la direction, qui ajoute "qu'un projet d'accord sera soumis à la signature des organisations syndicales" après l'ultime réunion de négociation la semaine prochaine. Pour l'heure, ni les facteurs de Larche et de Donzenac-Allassac ne sont concernés par ce nouveau rythme de travail.